Etty Buzyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buzyn.
Etty Buzyn
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Conjoint
Enfant

Etty Buzyn, née en 1935 à Paris, est une psychologue clinicienne et psychanalyste française, spécialisée dans la petite enfance. Elle est l'auteure de plusieurs livres sur la difficulté pour les parents à asseoir leur autorité auprès de leurs enfants.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Paris dans une famille d'origine juive et polonaise, elle est confiée durant la guerre, avec son frère cadet, à une famille de Miribel, dans l'Ain[1]. Elle fait ensuite des études de psychologie, puis travaille en service de pédiatrie et de réanimation néonatale à l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris. Elle a une expérience de la thérapie mère-bébé avec Françoise Dolto. Elle fait des conférences et a parfois été invitée pour des débats et des émissions sur l'enfance à la télévision. Etty Buzyn a participé[Quand ?] à la Nuit Blanche à Paris, où elle présentait dans le thème « Téléportations dans une cabine téléphonique », ce qu'elle dessine lors de ses consultations : « Les Traits de l’inconscient ».

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est l'épouse de Élie Buzyn, chirurgien orthopédique, survivant et témoin de la Shoah. Elle est la mère de Agnès Buzyn, ancienne présidente du collège de la Haute Autorité de santé, ministre de la Santé et des Solidarités du Gouvernement Edouard Philippe, et la belle-mère de Yves Lévy, directeur général de l'INSERM.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Papa, maman, laissez-moi le temps de rêver, Albin Michel, 1999.
  • Éduquer à la confiance; en soi, en l'autre, aux autres. À l'école, en famille et dans tout lieu de la vie sociale, avec Denis Gobry, Ed. Chronique Sociale, 1999
  • Me débrouiller, oui, mais pas tout seul, Albin Michel, 2001
  • La nounou, nos enfants et nous; le guide, Albin Michel, 2005
  • Je t'aime donc je ne céderai pas !, Albin Michel, 2009
  • Quand l'enfant nous délivre du passé, Odile Jacob, 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dossier sur le site de Yad Vashem, page consultée le 21.04.16.

Liens externes[modifier | modifier le code]