Ettiswil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ettiswil
Ettiswil
Vue du centre du village d'Ettiswil
Blason de Ettiswil
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Lucerne Lucerne
Arrondissement électoral Willisau
Localité(s) Kottwil
Communes limitrophes Alberswil, Grosswangen, Schötz,Willisau
Maire Franz Künzli
NPA 6217 Kottwil
6218 Ettiswil
N° OFS 1128
Démographie
Population
permanente
2 747 hab. (31 décembre 2018)
Densité 219 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 08′ 56″ nord, 8° 01′ 03″ est
Altitude 518 m
Superficie 12,57 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Localisation de Ettiswil
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Lucerne
Voir sur la carte administrative du Canton de Lucerne
City locator 14.svg
Ettiswil
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Ettiswil
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Ettiswil
Liens
Site web www.ettiswil.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Ettiswil est une commune suisse du canton de Lucerne, située dans l'arrondissement électoral de Willisau.

Vue aérienne (1962)

Histoire[modifier | modifier le code]

Le les communes de Ettiswil et Kottwil fusionnent sous le nom de Ettiswil.

Monuments et curiosités[modifier | modifier le code]

  • Le château de Wyher est situé au sud de la route conduisant à Grosswangen. Il était jadis entouré de douves. Le bâtiment principal a été édifié pour l'essentiel vers 1510.
  • L'église paroissiale Notre-Dame et Saint-Etienne a été construite entre 1769 et 1771 par Jakob Purtschert en style baroque avec la réutilisation d'éléments architecturaux antérieurs. A l'intérieur se trouvent des autels avec des statues sculptées par Johann Baptist Babel.
  • La chapelle du Saint-Sacrement a été construite comme chapelle expiatoire en 1450-52 à l'endroit où une femme aurait déposé une ostie dérobée dans l'église paroissiale. Son plafond d'origine en bois est de style gothique.[3]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2018 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 30 septembre 2018).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Guide culturel de la Suisse, Zurich, Ex Libris, , 445 p., p. 136

Sur les autres projets Wikimedia :