Et pour quelques dollars de plus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Et pour quelques dollars de plus
Description de cette image, également commentée ci-après
Affiche du film en Espagne

Titre original Per qualche dollaro in più
Réalisation Sergio Leone
Scénario Sergio Leone
Fulvio Morsella
Luciano Vincenzoni
Musique Ennio Morricone
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de l'Espagne Espagne
Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Genre Western spaghetti
Durée 126 minutes, 132 minutes (version longue)
Sortie 1965

Série Trilogie du dollar

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Et pour quelques dollars de plus (Per qualche dollaro in più) est un western spaghetti réalisé par Sergio Leone en 1965.

Ce film est le deuxième volet de la Trilogie du dollar du réalisateur, qui comprend également Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari, 1964) et Le Bon, la Brute et le Truand (Il buono, il brutto, il cattivo, 1966).

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans le sud-ouest des États-Unis, à proximité de la frontière mexicaine, deux as de la gâchette pourchassent et capturent les criminels dont la tête est mise à prix : ce sont des chasseurs de primes.

De l'autre côté de la frontière, un bandit cruel et psychopathe, surnommé « El Indio » (Gian Maria Volonté), est délivré de sa prison par sa bande. L'évasion est un véritable massacre. Le compagnon de cellule de « El Indio », le directeur de la prison, puis tous les gardiens, sont tués, sauf un qui est épargné afin qu'il raconte ce qu'il a vu.

Sans perdre de temps, « El Indio » enlève l'homme qui l'avait livré. Il tue sous ses yeux sa femme et son fils, avant de l'exécuter lui aussi, dans un simulacre de duel. Il annonce ensuite ses plans à sa bande. Ils vont s'attaquer à la banque d'El Paso, connue pour être l'une des mieux gardées de l'ouest. En prison, il a connu un menuisier — le compagnon de cellule qu'il a tué avant de s'évader — qui lui a raconté que l'argent de la banque est principalement caché, non dans le coffre de la banque, mais dans un meuble qu'il a conçu pour dissimuler un autre coffre.

Deux chasseurs de primes concurrents, le Manchot (Clint Eastwood) et le colonel Douglas Mortimer (Lee Van Cleef), motivés par la prime offerte pour la capture de l'Indien, partent chacun de leur côté à sa recherche. Ils se rencontrent par hasard et n'ont au départ aucune sympathie l'un pour l'autre. Ils décident finalement de faire équipe. Mortimer fait promettre au Manchot de lui laisser l'Indien. En effet, il a une autre raison que l'appât du gain pour retrouver l'Indien : celui-ci a tué sa femme et son fils quelques années auparavant.

Leur plan consiste à faire sortir de prison Sancho Perez, un ami de l'Indien, afin de permettre à Manchot, inconnu dans la région, de se faire admettre dans la bande de l'Indien. Le plan se déroule comme prévu.

Le lendemain, la bande de l'Indien attaque la banque d'El Paso pendant que les hommes de la ville sont partis vers Santa Cruz où le Manchot et trois membres de la bande étaient chargés de faire diversion en s'attaquant à la banque. En réalité, le Manchot élimine les trois autres et fait passer un message par télégraphe faisant croire à l'attaque à Santa Cruz.

Mais tout ne se déroule pas comme prévu pour les deux chasseurs de primes. La bande de l'Indien parvient à emporter le coffre-fort, puis prend la fuite dans les collines. Manchot rejoint alors la bande, faisant croire que ses trois compagnons ont été tués par des miliciens à Santa Cruz. La bande se résout à le croire, puis se rend dans le village d'Aguacaliente. Là, le colonel s'insère dans l'équipe en offrant ses services pour ouvrir le coffre et réclame la somme de 5 000 $ pour le travail fait.

Pensant avoir acquis la confiance de l'Indien, les deux chasseurs de prime tentent de faire main basse sur le butin pendant la nuit. Mais ils sont démasqués par l'Indien, plus rusé qu'ils ne le croyaient. Ils sont passés à tabac. Décidé à ne pas partager le magot avec ses acolytes, l'Indien élabore ensuite une mise en scène pour faire croire à une trahison d'un membre visant à faire évader les deux prisonniers. Les bandits se lancent à la recherche du Manchot et du colonel Mortimer.

Les deux chasseurs de prime s'échappent et abattent les membres de la bande un à un, jusqu'à la confrontation finale avec l'Indien.

Comme convenu, le Manchot laisse le colonel Mortimer affronter l'Indien en combat singulier. Sorti vainqueur du duel, le colonel Mortimer récupère dans la main de l'Indien la montre de gousset que l'Indien sortait régulièrement pour se bercer au son de sa musique. La scène finale du duel, rythmée par la petite musique des montres dorées, permet de comprendre les motivations réelles du colonel : venger sa sœur qui s'est donné la mort alors qu'elle était violée par l'Indien, quelques années plus tôt. Le colonel Mortimer se contente de sa vengeance et laisse le Manchot récupérer tous les corps des bandits et toucher les primes...

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • « Le Manchot » (interprété par Clint Eastwood), chasseur de primes anonyme.
  • Le Colonel Mortimer (interprété par Lee Van Cleef), chasseur de primes lui aussi, s'allie avec le Manchot pour tuer l'Indien et venger la mort de sa sœur.
  • « El Indio » ou « l'Indien » (interprété par Gian Maria Volonté), brigand ayant une quinzaine d'hommes sous son commandement, responsable de la mort de la sœur de Mortimer.
  • « Niño » (interprété par Mario Brega), le second de l'Indien, un brigand.
  • Juan Wild, alias « Le Bossu » (interprété par Klaus Kinski), un autre membre du gang.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film contient une série de flashbacks de plus en plus longs, sur fond sonore de boîte à musique, dévoilant petit à petit l'événement qui a suscité la soif de vengeance de Mortimer. La fin n'est dévoilée qu'au moment du duel final. Sergio Leone reprend ce procédé dans Il était une fois dans l'Ouest (1968) : la vengeance de la mort d'une sœur devient celle d'un frère et la musique de la montre devient celle d'un harmonica.
  • Le premier choix de Sergio Leone dans le rôle de Douglas Mortimer avait été Lee Marvin. Son choix s'est ensuite porté sur Robert Ryan. Ce n'est que plus tard qu'il a songé à Lee Van Cleef, qui s'était spécialisé dans les rôles de méchants dans les westerns des années 1950.
  • Le Manchot (Clint Eastwood) s'appelle lui-même Monco dans le film. En italien, monco peut vouloir dire « main » ou « armée ». Cela lui vient de l'habitude de boire et de manger seulement avec sa main gauche, sa main droite restant toujours sous le poncho, agrippée au pistolet.
  • Clint Eastwood porte le même poncho que dans Pour une poignée de dollars. Dans ce film, il était percé par sept balles de carabine. Dans Et pour quelques dollars de plus, l'avant du poncho est à l'arrière et les traces de balles sont visibles dans certaines scènes.
  • La plupart des scènes ont été tournées à Almeria, en Espagne, d'avril à juin 1965.
  • Le film a rapporté plus de quinze millions de dollars aux États-Unis.
  • Il existe une version longue parut dans le coffret steelbook la trilogie du dollars sortie en 2010.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dans la chanson Pousse au milieu des cactus ma rancoeur de l'album Sad Hill, le rappeur Akhenaton place une réplique du film : « Je suis un créancier très patient. Quand l'échéance est venue, je me fais payer quoi qu'il arrive. » Cet album comporte des références à de nombreux westerns.
  • Le cinquante-huitième album de la série de bande dessinée Lucky Luke, Chasseur de primes (1972), s'inspire directement du scénario du film. Le personnage du chasseur de primes Elliot Belt, correspond trait pour trait au rôle de Douglas Mortimer, joué par Lee Van Cleef.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dialogue pour la version anglaise.
  2. a b et c Non crédité.
  3. Costumes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :