Estry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Calvados
Cet article est une ébauche concernant une commune du Calvados.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Estry
L'if millénaire.
L'if millénaire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Condé-sur-Noireau
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Vassy
Code postal 14410
Code commune 14253
Démographie
Gentilé Estryens
Population 360 hab. (2013)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 50″ Nord 0° 44′ 07″ Ouest / 48.897222, -0.735278
Altitude Min. 143 m – Max. 245 m
Superficie 10,75 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Valdallière
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Estry

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Estry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Estry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Estry

Estry (prononcé [ɛtʁi]) est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Valdallière[1].

Elle est peuplée de 360 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Estry est en Bocage virois. Situé sur une hauteur entre les vallées de l'Allière et de la Souleuvre, son bourg est à 7 km au nord-ouest de Vassy, à 9,5 km au sud-est du Bény-Bocage, à 14 km au nord-est de Vire et à 19 km au sud-ouest d'Aunay-sur-Odon[2].

Le territoire est traversé par la route départementale no 55 reliant Vire au sud-ouest à Aunay-sur-Odon au nord-est et passant au nord du bourg. Elle y croise la D 56 menant au Bény-Bocage au nord-ouest et à Vassy au sud-est. Au sud-ouest du bourg, partant de la D 56, la D 57 permet de rejoindre Pierres.

Estry est majoritairement dans le bassin de la Vire, par son affluent l'Allière qui délimite le territoire au sud et par deux sous-affluents, affluents la Souleuvre, qui collectent les eaux du nord-ouest. Un vallon à l'est, alimentant un affluent de la Druance, est dans le bassin de l'Orne.

Le point culminant (245 m) se situe en limite nord, près de la chapelle au Cornu. Le point le plus bas (143 m) correspond à la sortie de l'Allière du territoire, au sud-ouest. La commune est bocagère.

Communes limitrophes d’Estry[3]
Montchamp Montchamp, Montchauvet Lassy
Montchamp Estry[3] Lassy,
Le Theil-Bocage
Presles Pierres Le Theil-Bocage

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Stauriacum en 832-850 et Atreium en 1180[4]. Le toponyme est probablement issu de l'anthroponyme germanique Asthar[4],[5].

Le gentilé est Estryen[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Estry est un des théâtres de l'opération bluecoat entre le 6 et le 13 août 1944. L'instituteur et secrétaire de mairie de la commune prévient les alliés britanniques des positions allemandes et que le carrefour situé au nord de la commune est miné. Estry est une commune largement défendu par la 9 panzerdivision Hoenstaufen . le but de la bataille d'Estry est de bloquer la progression alliée entre Vassy, Montchamp et Estry. une rude bataille oppose les forces de la garde britannique et la 9 panzerdivision Hohenstaufen. des canons autopropulseurs,des chars camouflés sont situés sur le carrefour nord de la commune. une dizaine de chars Sherman y sont incendiés et détruits dans cette zone.

Le 13 août 1944 la 15e DI Scottish Borderers libére la commune. Le village est détruit à 80 %.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1974 mars 2001 Gérard Bechet SE Agriculteur
mars 2001[7] mars 2008 Michel Enguehard SE Retraité (poste)
mars 2008[8] août 2013[9] Didier Renouf SE Enseignant
octobre 2013[10] avril 2014 Jacques Françoise SE Retraité
avril 2014[11] en cours Gilbert Louis SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Lors des élections municipales de 2014, Estry a fait partie des soixante-deux communes sans candidat au premier tour. Quinze candidats se sont présentés au second tour[12].

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[12].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 360 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Estry[13]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Estry a compté jusqu'à 1 073 habitants en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 012 938 1 073 1 009 926 901 870 831 874
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
834 830 795 757 769 759 740 669 625
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
634 645 649 526 507 449 464 438 407
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
425 436 378 368 322 336 344 356 355
2013 - - - - - - - -
360 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2004[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Recueil des actes administratifs du 16 octobre 2015 » (consulté le 19 octobre 2015)
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2, notice BnF no FRBNF36174448), p. 118
  6. « Ouest-france.fr - Mairie d'Estry » (consulté le 12 mars 2010)
  7. « Le maire Michel Enguehard ne repart pas », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 mars 2015)
  8. « Didier Renouf, nouveau maire de la commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 mars 2015)
  9. « Ouest-france.fr - Estry. Le maire Didier Renouf est décédé » (consulté le 3 août 2013)
  10. « Ouest-france.fr - Estry. Jacques Françoise a été élu maire » (consulté le 27 octobre 2013)
  11. « Gilbert Louis élu maire, Guy Lhullier annonce qu'il démissionne », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 mars 2015)
  12. a et b « Estry (14410) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 avril 2014)
  13. Date du prochain recensement à Estry, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011, 2013.
  16. « AREHN - Les vieux arbres de Haute-Normandie » (consulté le 12 mars 2010)
  17. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 3 : Arrondissements de Vire et de Bayeux, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 56

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :