Esther Huillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Huillard (homonymie).
Esther Huillard
Esther Huillard Femina.png
Une du magazine Femina (février 1904).
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
Nationalité
Activité

Esther Huillard est une artiste peintre française, née le à Sedan et morte le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Née Jeanne Marie Irène Esther Girard, elle épouse un journaliste au Gaulois, Charles Paul Georges Huillard (1851-1925) et prend le nom d'Esther Huillard pour signer ses œuvres. Le couple a un fils, Lucien Léon Maurice Huillard (1876-1952), officier dans l'armée française et chevalier de la Légion d'honneur (1916).

Elève de Jules Machard, elle compose des portraits, des scènes mythologiques et de genre. Elle pratique l'huile sur toile et le pastel.

Durant l'automne 1892, elle se rend à Stowe House, la résidence du comte de Paris en exil, pour réaliser un portrait en pied d'Hélène d'Orléans[1]. Il semble que son mari, Georges Huillard, par le biais d'Arthur Meyer, patron du Gaulois et très lié à celui que l'on surnommait alors « le prince Gamelle », y soit pour quelque chose.

Sociétaire de l'Union des femmes peintres et sculpteurs de 1888 à 1924, elle en assurera la 4ème Présidence de 1904 à 1906.

Son atelier parisien se trouvait rue Eugène-Flachat, puis déménagea à Neuilly-sur-reaSeine.

Œuvres répertoriées[modifier | modifier le code]

Fonds du Centre nationale des arts plastiques[2] :
  • Jeune Femme [Fille ?] en blanc[3], avant 1890, musée municipal d'art et d'histoire de Draguignan
  • Étude, avant 1908, non localisé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Revue de Champagne et de Brie, Tome 5, 1893, page 316 — en ligne.
  2. Moteur de recherche du Catalogue interministériel des Dépôts d'œuvres d'art de l'État (CDOA) — en ligne.
  3. Signalé comme présenté au Salon de 1901 et acheté par l'État — voir photographie sur la base ARCHIM.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]