Esthéticien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Esthéticien (cosmétique))
Esthéticien
Codes
CITP
IDEO (France)

L'esthéticien ou l'esthéticienne est un professionnel spécialiste de la peau, des cosmétiques, des techniques de soins, de modelages esthétiques, de manucure, de maquillages et d'épilation. Il réalise des soins du visage et du corps en fonction des besoins spécifiques de ses clients et conseille ces derniers dans le choix d'un produit adapté.

L'esthéticien(ne) peut exercer dans différents lieux tels que les instituts de beauté, les spas, les parfumeries, les parapharmacies, centres de thalassothérapie ou de thermalisme, les hôpitaux, les maisons de retraite, les hôtels, les bâtiments de croisières[1].

Activités[modifier | modifier le code]

Elle/il réalise sur son lieu de travail :

  • des épilations avec différentes cires, sur différentes parties du corps (jambes, maillots, aisselles, visage, etc.) ;
  • les soins du visage en fonction du type de peau de la cliente (sèche, grasse, déshydratée, atone, etc.) et avec des produits adaptés et seulement dans un but d'embellissement ;
  • le maquillage dans le but de mettre en valeur le visage et de donner des conseils adaptés ;
  • les soins du corps dans un but de détente et d'embellissement sans finalité médicale. On trouve différents modelages esthétiques et soins du corps : amincissants, modelage californien, soin du dos purifiant, soin jambe légère, modelage lomi-lomi, etc. ;
  • il réalise aussi des soins des mains et des pieds en prenant soin des ongles et en enlevant les callosités dans les mesures d'hygiène et de sécurité.

Au-delà des soins du corps proprement dits, il y a aussi un aspect psychologique, voire social. Les esthéticiennes interrogées par Ivan Jablonka dans son enquête insistent toutes sur la relation humaine, faite d'écoute et d'échange, que comporte leur métier[2].

Risques pour la santé[modifier | modifier le code]

Probablement en raison de contact fréquent (ou inhalation) avec certains produits cosmétiques et autres produits chimiques utilisés (ex : solvants de vernis à ongle, huiles essentielles, formaldéhyde présents dans le produit ou résultant de sa dégradation...), il est démontré, par plusieurs études successives toutes concordantes, que les femmes esthéticiennes ont des risques significativement plus élevé de développer certains cancers :

  • cancer du sein (« risque multiplié par cinq chez les coiffeuses et esthéticiennes ainsi que parmi les travailleuses de l’industrie alimentaire »[3],[4]. À titre de comparaison, ce risque est multiplié par 4,5 chez les travailleuses du nettoyage à sec et de la blanchisserie et par quatre parmi les ouvrières de l’industrie papetières et des arts graphiques ainsi que dans la fabrication de produits en caoutchouc et plastique.
    On a aussi récemment montré que le risque de cancer du sein augmente très significativement chez les femmes utilisant des teintures capillaires permanentes, et des lisseurs chimiques, avec un risque fortement accru chez les femmes à peau noire par rapport aux femmes à peaux blanche[5]. C'est la première étude prospective ayant porté sur une vaste cohorte et ayant évalué séparément le risque chez les femmes noires et blanches[5]. L'utilisation fréquente de lisseurs chimiques augmente dans tous les cas le risque de développer un cancer du sein[5].
  • cancer du poumon[6].

Diplômes[modifier | modifier le code]

  • Le CAP esthétique, cosmétique et parfumerie qui s'obtient en un ou deux ans (apprentissage ou école). Diplôme de niveau V.
  • Le BP esthétique en apprentissage. Diplôme de niveau IV.
  • Le bac professionnel esthétique cosmétique et parfumerie, trois ans en école. Diplôme de niveau IV.
  • Le BTS esthétique cosmétique et parfumerie en deux ans, il y a différentes options : management, cosmétologie ou formation marque. Diplôme de niveau III[7].
  • Le BM Brevet de Maitrise esthétique cosmétique et parfumerie qui s'obtient en 2 ans en apprentissage. Diplôme de niveau III

Débouchés[modifier | modifier le code]

  • Esthéticien(ne) dans un institut de beauté.
  • Gérant(e) d'un ou plusieurs instituts de beauté.
  • Conseiller(e) en parfumerie ou parapharmacie.
  • Responsable d'une parfumerie ou institut de beauté.
  • Responsable d'un spa.
  • Socio-esthéticien[8] (avec une formation).
  • Formateur de marque.
  • Maquilleur(se) professionnel.
  • Professeur(e) d'esthétique.
  • Spa praticien (formation en plus).
  • Esthéticien(ne) à domicile.
  • Laborantin(e) de produits cosmétiques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ossman (Susan), Three Faces of Beauty: Casablanca, Paris, Cairo, Durham, Duke University Press, 2002.
  • Jablonka (Ivan), Le corps des autres, Paris, Seuil, 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Esthéticienne », sur studyrama.com (consulté le 13 juillet 2016).
  2. . I. Jablonka, Le corps des autres, Editions du Seuil, 2015, chapitre trois, p. 25.
  3. Laurent Vogel (2015)“Chausser les lunettes du genre” pour comprendre les conditions de travail ; 2e semestre/HesaMag #12 Dossier spécial 3/34
  4. (en) Carolyn E. Eberle, Dale P. Sandler, Kyla W. Taylor et Alexandra J. White, « Hair dye and chemical straightener use and breast cancer risk in a large US population of black and white women », International Journal of Cancer, vol. 147, no 2,‎ , p. 383–391 (ISSN 0020-7136 et 1097-0215, PMID 31797377, PMCID PMC7246134, DOI 10.1002/ijc.32738, lire en ligne, consulté le 21 novembre 2020)
  5. a b et c (en) Carolyn E. Eberle, Dale P. Sandler, Kyla W. Taylor et Alexandra J. White, « Hair dye and chemical straightener use and breast cancer risk in a large US population of black and white women », International Journal of Cancer, vol. 147, no 2,‎ , p. 383–391 (ISSN 0020-7136 et 1097-0215, PMID 31797377, PMCID PMC7246134, DOI 10.1002/ijc.32738, lire en ligne, consulté le 21 novembre 2020)
  6. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. https://chemport.cas.org/cgi-bin/sdcgi?APP=ftslink&action=reflink&origin=npg&version=1.0&coi=1%253ASTN%253A280%253ADyaL3s3ltlWnug%253D%253D&md5=76da2c962bc6ac3ff188b6f12a04f206, sur chemport.cas.org (consulté le 21 novembre 2020)
  7. « Esthéticien-cosméticien / esthéticienne-cosméticienne », sur onisep.fr (consulté le 13 juillet 2016).
  8. « Fiche Métier : Socio - esthéticienne », sur Le Parisien Étudiant (consulté le 1er décembre 2017).