Estevanico

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Estevanico
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Estevan de DorantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Mustafa Zemmouri (?)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
El Negro, El MoroVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Statuts
Esclave (en), explorateurVoir et modifier les données sur Wikidata
Propriétaire
Autres informations
A travaillé pour
Religion

Estevanico (1500-1539 ; origin « Mustafa Zemmouri » , litt. habitant d'Azemmour, aussi « Esteban », « Esteban le Maure », « Estevan », « Estebanico », « Stéphane le Maure » ou encore « Stéphane le Petit »), (en tamazight : ⵎⵙⵟⴰⴼⴰ ⵣⵎⵎⵓⵔⵉ), est un explorateur et interprète espagnol d'origine marocaine, natif d'Azemmour au Maroc.

Il est mentionné dans de nombreux journaux de bord d’expéditions d'exploration du Sud-Ouest américain au XVIe siècle comme un serviteur de l'explorateur espagnol Álvar Núñez Cabeza de Vaca.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1522, Mustafa Zemmouri, qui deviendra Estevanico est vendu comme esclave aux Portugais, qui occupent la ville d'Azemmour. Cet homme est considéré comme étant le premier Marocain mais également le premier Africain à avoir mis pied, en 1528, sur ce que sont désormais les États-Unis d’Amérique[1],[2].

L'expédition Narváez[modifier | modifier le code]

Carte de l'expédition Narváez.

Estevanico voyage avec Dorantes à Hispaniola et Cuba, dans l'expédition malheureuse de Pánfilo de Narváez en 1527 afin de conquérir la Floride. Il pose pied sur ce qui est maintenant les États-Unis d'Amérique. Les membres de l'expédition périssent tous, soit noyés, soit affamés, soit tués par les indigènes sauf Estevanico, Álvar Núñez Cabeza de Vaca (trésorier et commandant en second), Andrés Dorantes de Carranza, et Alonso del Castillo Maldonado. Les quatre rescapés passent de nombreuses années avec les Amérindiens avant de parvenir à rejoindre leurs compatriotes dans la région de Sinaloa, en Nouvelle-Espagne, en traversant le désert de Sonora. Le récit de cette aventure est relaté dans le livre de Álvar Núñez Cabeza de Vaca : Naufrages.

En 1539, Estevanico est désigné par le vice-roi de Mexico Mendoza pour accompagner Fray Marcos de Niza en tant que guide à la recherche des fabuleuses cités d'or. Cependant, les autres contractent une maladie et Estevanico est le seul à continuer, frayant le chemin de ce qui est maintenant le Nouveau-Mexique et l'Arizona. Il est tué par les Zuñi d'Háwikuh, qui se méfient de lui, notamment à cause de sa gourde qui était garnie de plumes de chouette, oiseau symbolisant la mort pour les Zuñi.

Évocations[modifier | modifier le code]

Il est dit qu'Estevanico était un polyglotte remarquable et qu'il était capable d'apprendre en quelques semaines le langage des Amérindiens. Il est également dit qu'Estevanico était considéré comme une divinité par les tribus amérindiennes en raison de son grand savoir en ce qui concerne les herbes et les remèdes[3].

La légende de Mustapha Zemmouri a inspiré un roman de Hamza Ben Driss Ottmani intitulé Le Fils du Soleil (2006)[4].

En 2015, la romancière marocaine Laila Lalami est finaliste du prix Pulitzer pour The Moor's Account (en), un roman de fiction sur Estevanico, le premier explorateur de l'Amérique du nord et l'un des quatre survivants de l'expédition Narváez en 1527.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]