Estelle Reiner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Estelle Reiner
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Mount Sinai Memorial Park Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Estelle LebostVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
James Monroe High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Rob Reiner
Annie Reiner (en)
Lucas Reiner (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Estelle Lebost[1] épouse Reiner (née le dans le Bronx, morte le à Beverly Hills) est une actrice et chanteuse américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Estelle Lebost vient d'une famille juive[2]. Elle est élève du James Monroe High School, dans le Bronx. Elle est diplômée de l'Académie américaine des beaux-arts et pendant la Seconde Guerre mondiale, elle est la première femme dessinatrice isométrique à travailler chez Sperry Rand, réalisant des plans pour les ouvriers de l'assemblage construisant des sous-marins et des avions[1]. Elle rencontre Carl Reiner, alors qu'elle travaille dans les montagnes Catskill pour la conception des décors pour des spectacles d'hôtel. Elle épouse Reiner en 1943, le mariage donnera trois enfants : Rob, Lucas et Annie[3].

Dans les années 1960, Reiner devient chanteuse de cabaret[4] et joue jusqu'à quelques années avant sa mort. Elle étudie le théâtre auprès de Lee Strasberg, l'inventeur de la méthode, et de Viola Spolin, l'initiatrice de l'improvisation, et devient aussi une performeuse[1].

Elle apparaît dans un certain nombre de comédies au cinéma. Le rôle le plus célèbre est dans Quand Harry rencontre Sally de Rob Reiner[5] : sa mère est présente cliente dans la scène avec Billy Crystal et Meg Ryan au Katz's Delicatessen, lorsque Meg Ryan simule un orgasme en public. Approchée par une serveuse après l'esclandre, Reiner réplique dans un ton impassible « Donnez-moi la même chose qu'elle[6]. »

Filmographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Pat Saperstein, « Singer/actress Estelle Reiner dies », sur Variety, (consulté le )
  2. Curt Schleier, « Rob Reiner se confie sur son judaïsme et son activisme politique », sur The Times of Israel, (consulté le )
  3. (en) « Carl Reiner Fast Facts », sur CNN, (consulté le )
  4. (en) Ingrid E. Cummings, The Vigorous Mind : Cross-train Your Brain to Break Through Mental, Emotional, and Professional Boundaries, Health Communications, Incorporated, , 326 p. (ISBN 9780757306983, lire en ligne), p. 302
  5. (en) Marnie Winston-Macauley, Yiddishe Mamas : The Truth About the Jewish Mother, Andrews McMeel Publishing, , 384 p. (ISBN 9780740788895, lire en ligne), p. 264
  6. Philippe Durant, Encyclopédie des répliques de films, LettMotif, , 340 p. (ISBN 9782367162591, lire en ligne), p. 314

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]