Estanys de Perafita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Estanys de Perafita
Image illustrative de l’article Estanys de Perafita
Administration
Pays Drapeau d'Andorre Andorre
Paroisse Escaldes-Engordany
Géographie
Coordonnées 42° 28′ 12″ nord, 1° 35′ 22″ est
Altitude 2 350 - 2 470 m
Hydrographie
Émissaire(s) Riu de Perafita
Géolocalisation sur la carte : Andorre
(Voir situation sur carte : Andorre)
Estanys de Perafita

Les estanys de Perafita sont un ensemble de deux lacs de montagne situés en Andorre dans la paroisse d'Escaldes-Engordany.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Estany provient du latin stagnum (« étendue d'eau ») qui a également donné estanque en espagnol et « étang » en français[1],[2]. Perafita est formé de l'accollement de pera et fita[3]. Pera provient du latin petra (« pierre ») et constitue une forme archaïque du catalan pedra[4] tandis que fita signifie en catalan « borne »[5]. Il s'agit donc d'une pierre marquant une limite, dans ce cas celle entre l'Andorre et l'Alt Urgell[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Ces deux lacs, tous deux d'une superficie de 0,8 ha[6], sont situés à 2 364 m et 2 466 m d'altitude[6],[7]. Leurs eaux s'écoulent ensuite par le riu de Perafita avant de rejoindre le riu Madriu puis la Valira d'Orient[7].

Les estanys de Perafita sur la carte des bassins hydrographiques de l'Andorre
Riu Madriu

Orographie[modifier | modifier le code]

Les estanys de Perafita appartiennent à la vallée du Madriu-Perafita-Claror, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ils sont immédiatement situés en contrebas de la frontière espagnole, qui est marquée à moins d'1 km au sud par le port de Perafita (2 587 m[7]) séparant le Tossal de la Truita (2 753 m[7]) du pic del Sirvent (2 749 m[7]).

Comme l'ensemble de la principauté d'Andorre, les estanys de Perafita appartiennent à la chaîne axiale primaire des Pyrénées. Le socle rocheux, comme dans tout le Sud-Est andorran, est de nature granitique[8], en raison de la présence du batholite de Mont-Louis-Andorre qui s'étend jusqu'en Espagne et couvre une surface de 600 km2[9].

Les estanys de Perafita sur la carte géologique de l'Andorre

Randonnée[modifier | modifier le code]

Le refuge de Perafita

Comme le reste de la vallée, les lacs sont accessibles par le GR 11[10]. Le refuge de Perafita, d'une capacité d'accueil de 6 personnes[11],[12], se trouve environ 1 km au nord[10].

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Xavier Planas Batlle, « Recull i etimologia d'hidronímia andorrana » (consulté le 11 août 2019)
  2. stagnum sur le Wiktionnaire
  3. a et b (ca) « Itinerari de Perafita » (consulté le 11 août 2019)
  4. (ca) Xavier Planas Batlle, « Etimologia de la toponímia andorrana relacionada amb riscos geològics naturals » (consulté le 11 août 2019)
  5. fita sur le wiktionnaire anglais
  6. a et b (ca) « Basses i estanys », sur le site de l'Institut d'Estudis Andorrans (consulté le 18 décembre 2017)
  7. a b c d et e Carte de l'Institut Cartogràfic i Geològic de Catalunya
  8. (ca) « Servidor de Mapes d'Andorra », sur Sistema d'Informació Geogràfica Mediambiental d'Andorra (consulté le 9 septembre 2018)
  9. Gerard Gleizes, Anne NEDELEC, Jean-Luc Bouchez et Albert Autran, « Magnetic susceptibility of the Mont-Louis Andorra ilmenite-type granite (Pyrenees) - A new tool for the petrographic characterization and regional mapping of zoned granite plutons », Journal of Geophysical Research, vol. 98,‎ , p. 4317–4331 (DOI 10.1029/92JB01590, lire en ligne, consulté le 26 mars 2018)
  10. a et b (ca) « Mapa « Muntanyes d'Andorra » - Carte des montagnes andorranes éditée par le Govern d'Andorra » (consulté le 11 août 2019)
  11. « Refuge de Perafita », sur visitandorra.com (consulté le 8 janvier 2018)
  12. « Refuge de Perafita », sur refuges.info (consulté le 9 janvier 2018)
  13. a et b « Lacs d'Andorre », sur lacsdespyrenees.com (consulté le 20 décembre 2017)