Estanislau da Silva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Estanislau da Silva
Fonctions
Premier ministre est-timorais
(intérim)
19 mai
2 mois et 20 jours
Président Xanana Gusmão
José Ramos-Horta
Prédécesseur José Ramos-Horta
Successeur Xanana Gusmão
Vice-Premier ministre est-timorais

1 an et 29 jours
Président Xanana Gusmão
José Ramos-Horta
Premier ministre José Ramos-Horta
Biographie
Nom de naissance Estanislau Maria da Conceição Aleixo da Silva
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Dili
(Timor portugais)
Nationalité est-timoraise
Parti politique Fretilin
Diplômé de Université Eduardo Mondlane (Maputo, Mozambique)
Profession Diplomate
Religion Catholicisme

Estanislau da Silva
Premiers ministres est-timorais

Estanislau da Silva, de son nom complet Estanislau Maria da Conceição Aleixo da Silva, est un homme politique est-timorais, né le à Dili.

Biographie[modifier | modifier le code]

Estanislau da Silva devient membre du Fretilin en 1974 puis, après l'indépendance éphémère en novembre 1975 suivie de l'annexion par l'Indonésie, part en exil jusqu'en 1999. Au cours de ces 24 années hors du Timor-Oriental, officie notamment comme « ambassadeur » pour la résistance est-timoraise.

Durant cette période, il réside successivement au Portugal (l'ancienne puissance coloniale) en 1975-1976, au Mozambique (autre ancienne colonie portugaise) de 1976 à 1984, de nouveau au Portugal, en 1984-1985 et enfin en Australie, de 1985 à 1999.

Il revient au Timor-Oriental à l'occasion du référendum sur l'autodétermination, organisé en 1999 sous l'égide commune des Nations unies, du Portugal et de l'Indonésie, et participe aux travaux préparatoires de l'indépendance formelle du pays, qui intervient le .

Il est alors nommé ministre de l'Agriculture, de la Forêt et de la Pêche, dans le gouvernement dirigé par Mari Alkatiri. Après la démission de ce dernier, le , il devient vice-Premier ministre, le , dans le gouvernement dirigé par José Ramos-Horta.

Le 19 mai 2007, sur proposition du Fretilin, formation majoritaire au parlement national, il est nommé Premier ministre par intérim par le président de la République, Xanana Gusmão, ses fonctions devant s'achever après les élections législatives de juin 2007. Sa nomination résulte de l'élection à la présidence de la République du Premier ministre sortant, José Ramos-Horta, qui est investi le 20 mai devant le Parlement.