Estévenens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Estévenens
Estévenens
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Fribourg Fribourg
District Glâne
Commune Vuisternens-devant-Romont
NPA 1687
Géographie
Coordonnées 46° 40′ 09″ nord, 6° 57′ 15″ est
Altitude 779 m
Divers
Langue français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg
Voir sur la carte administrative du Canton de Fribourg
City locator 14.svg
Estévenens
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Estévenens
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Estévenens
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Estévenens (Èthèvenin Écoutez en patois fribourgeois[3]) est une localité et une ancienne commune suisse du canton de Fribourg, située dans le district de la Glâne.

Historique[modifier | modifier le code]

En 2002, la commune d'Estévenens comptait une population de 145 habitants. Depuis le , les villages d'Estévenens, La Joux, Les Ecasseys, Lieffrens, La Magne, Sommentier, Villariaz et Vuisternens-devant-Romont, ne forment plus qu'une seule commune nommée Vuisternens-devant-Romont. La Neirigue les a rejoint en 2004.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les tourbières de Maules, situées sur le territoire de plusieurs communes voisines (y compris Estévenens), exploitées dès 1939-1945 et jusqu’en 1978 et qui fournirent du travail à de nombreux habitants de la région pendant toutes ces années. Depuis 1987, elles font partie des inventaires fédéraux des hauts-marais, et sont protégées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le )
  3. Dictionnaire-Dikchenéro: Français-Patois/Patê-Franché. Société cantonale des patoisans fribourgeois. Fribourg: 2013. p. 170