Esquisse d'une psychologie scientifique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Esquisse d'une psychologie scientifique (en allemand : « Entwurf einer Psychologie ») est un texte de Sigmund Freud, écrit entre 1895 et 1896, il n'a été connu qu'en 1948[1] comme partie de ses correspondances avec Wilhelm Fliess. Cette œuvre inachevée contient en germe tous les points que Freud développe par la suite dans son élaboration de la psychanalyse. La date de sa parution doit bien rendre attentif au fait que les premiers psychanalystes ne pouvaient pas en avoir eu connaissance avant 1950 en allemand, en 1954 en anglais et seulement en 1956 en français[2].

En français, le texte porte également les titres suivants :

  • « Esquisse pour une psychologie scientifique »
  • « Projet pour une psychologie scientifique »
  • « Projet de psychologie scientifique »

Contenu[modifier | modifier le code]

À titre d'exemples, il traite :

  • du Principe d'inertie et de constance,
  • des processus primaires et des processus secondaires,
  • de l'inconscient et du préconscient,
  • de la poussée vers la réalisation d'un désir,
  • de la réalisation hallucinatoire et réelle d'un désir,
  • du critère de réalité,
  • de la fonction inhibitrice du moi - énergie libre, énergie liée,
  • de la distinction fonctionnelle entre perception et souvenir,
  • du rapport du souvenir avec les barrières de contact et les frayages,
  • les trois conditions permettant l'état conscient,
  • la signification du langage,
  • les pensées en tant qu'acte expérimental sur une petite échelle,
  • les traumatismes et douleur en tant que stimuli excessifs,
  • l'écran protecteur contre ces derniers et concentration des investissements pour agir sur toutes les irruptions,
  • pas d'écran contre les stimuli internes,
  • les signaux de déplaisir au lieu du déplaisir total,
  • les rêves : de désir, hallucinatoires, régressifs, déformés,
  • la motilité suspendue au cours des rêves,
  • le parallélisme entre les rêves et symptômes névrotiques,
  • l'importance de la sexualité dans les névroses,
  • l'hystérie : défense, refoulement, déplacement, déformation,
  • l'importance de l'attention,
  • l'analyse des processus intellectuels, y compris les erreurs de logiques, etc.
  • le rapport entre le refoulement et la date tardive de la puberté.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sigmund Freud, La Naissance de la psychanalyse, Presses Universitaires de France, , 7e éd. (ISBN 978-2130439721), « Esquisse pour une psychologie scientifique »
    • réédité en édition complétée sous le titre : Lettres à Wilhelm Fliess, 1887-1904, Presses Universitaires de France, (ISBN 2130549950)
  • Sigmund Freud, Esquisse d'une psychologie, Erès Collection Scripta (ISBN 2749213835)
  • Ernest Jones, La vie et l'œuvre de Sigmund Freud, t. 1, Presses Universitaires de France, coll. « Quadrige Grands textes », , 2e éd. (ISBN 978-2130556923)
  • Ernest Jones, La vie et l'œuvre de Sigmund Freud, t. 2, Presses Universitaires de France, coll. « Quadrige Grands textes », , 2e éd. (ISBN 978-2130556930)
  • Ernest Jones, La vie et l'œuvre de Sigmund Freud, t. 3, Presses Universitaires de France, coll. « Quadrige Grands textes », (ISBN 978-2130556947)
  • Le « Projet de psychologie scientifique » de Freud : un nouveau regard, Presses Universitaires de France, (ISBN 978-2130390541)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entretien avec Michel Fain
  2. Alain de Mijolla : Dictionnaire international de la psychanalyse, (2 vol.), 2013, Éd.: Fayard/Pluriel; édition revue et augmentée, Coll.: Grand Pluriel, (ISBN 2818503396)

Liens externes[modifier | modifier le code]