Esquisse d'une psychologie du cinéma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Esquisse d'une psychologie du cinéma
Auteur André Malraux
Pays Drapeau de la France France
Genre Essai
Éditeur Gallimard
Collection La Pléiade
Date de parution 1946

Esquisse d'une psychologie du cinéma est un essai écrit par André Malraux, publié dans la revue Verve en 1939 puis aux éditions Gallimard en 1946[1]. L'auteur écrit cet essai suite à l'expérience du tournage de son film l'Espoir, Sierra de Teruel.

Résumé[modifier | modifier le code]

Cet essai a été réécrit à plusieurs reprises par André Malraux. Il est partiellement intégré dans le livre le Musée imaginaire (édition de 1947, 1951 et 1963). Dans cet essai Malraux s'interroge sur la place du cinéma parmi les autres arts, ainsi que sur les liens entre cinéma, littérature et théâtre.

Esquisse d'une psychologie du cinéma est publié dans la collection de Bibliothèque de la Pléiade dans le tome 1 des œuvres complètes d'André Malraux[2].

Les aspects commerciaux et industriels du cinéma ne sont pas abordés dans l'essai qui se termine par la fameuse formule « par ailleurs le cinéma est une industrie »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Esquisse d'une psychologie du cinéma - Tirages restreints - GALLIMARD - Site Gallimard », sur www.gallimard.fr (consulté le 13 janvier 2019)
  2. « La Pléiade - Catalogue - Bibliothèque de la Pléiade - André Malraux, Écrits sur l'art », sur www.la-pleiade.fr (consulté le 13 janvier 2019)
  3. François Albera et Jean-Paul Morel, « Esquisse d’une psychologie du cinéma », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze. Revue de l'association française de recherche sur l'histoire du cinéma, no 76,‎ , p. 136–154 (ISSN 0769-0959, DOI 10.4000/1895.5020, lire en ligne, consulté le 13 janvier 2019)