Espresso Book Machine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Espresso Book Machine au Salon du Livre de Paris en 2015.

L'Espresso Book Machine (EBM) est un système automatisé d'impression à la demande[1] capable d'imprimer un livre, couverture comprise, en quelques minutes. Principalement destiné aux maisons d'édition, librairies et bibliothèques, son avantage réside notamment dans la rapidité avec laquelle les ouvrages peuvent être imprimés (immédiatement si nécessaire) et dans le fait qu'il permet d'imprimer de très petites quantités — parfois un seul exemplaire — correspondant à des commandes fermes, des expérimentations éditoriales ou des exemplaires de promotion, évitant ainsi les prix et les lourdes contraintes de stock de l’imprimerie traditionnelle (nécessité d'espaces d'entreposage, gestion des retours, pilonnage des invendus, etc.)[2]. Créés par la société Xerox et commercialisés à l'international par la firme américaine On Demand Books[3], une soixantaine de ces systèmes sont en activité dans le monde en 2016[4]. Une machine coûtant environ 68 000 euros[5], la rentabilité de ce dispositif est limitée aux structures importantes[6].

Données techniques[modifier | modifier le code]

En partant de fichiers PDF, l’Espresso Book Machine imprime des livres de 40 à 800 pages, couverture comprise, en noir et blanc et couleur, sur papier standard 90 gr. (couverture 255 gr.). Son format de page s'étend de 11 x 18 cm. à 20 x 28 cm.[7].

L'Espresso Book Machine en France[modifier | modifier le code]

Exploitées par le programme Ireneo de la branche imprimerie française[7], six EBM sont en activité aujourd’hui dans l’HexagoneParis, Lille, Illkirch, Lyon, L'Isle-d'Espagnac et Tours[4]). La société Xerox ayant abandonné sa fabrication en 2013[8], le programme Ireneo prévoit de reprendre sa construction en France[9].

En mars 2016, les Presses Universitaires de France (PUF) ont ouvert à Paris la première « librairie express » d'Europe. Dans ce magasin, plus de rayonnages : le client choisit sur tablette parmi « près de 5 000 titres du fonds et des nouveautés PUF, ainsi que plusieurs titres internationaux du domaine public[10] » et le titre choisi est ensuite imprimé en quelques minutes[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vidéo : Espresso Book Machine, imprimer son livre en min, Frédéric Danilewsky, idboox.com, 24 mars 2015.
  2. Clémentine Baron, « Espresso Book Machine : retour d'expérience », sur actualitte.com, ActuaLitté, (consulté le 20 novembre 2016)
  3. (en)About On Demand Books, Ondemandbooks.com
  4. a et b EBM locations, Ondemandbooks.com.
  5. « Google et On Demand Books impriment les livres à la demande », futura-sciences.com
  6. Espresso Book Machine, pas pour les libraires
  7. a et b Ireneo, source : Institut de développement et d'expertise du plurimédia.
  8. Espresso Book Machine™, une solution Xerox®, document de la société Xerox attestant de l'obsolescence de l'Espresso Book Machine.]
  9. Plaquette Ireneo, juin 2015
  10. En 2009, Google s'est associée à On Demand Books, lui ouvrant l'accès à un catalogue de plusieurs millions de titres tombés dans le domaine public.
  11. La première librairie d'Europe où les livres sont imprimés à la demande, Jean-Christophe Catalon, dépêche AFP publiée dans Le Figaro le 11 mars 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Impression à la demande

Site externe[modifier | modifier le code]