Esplanade (Strasbourg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Esplanade
L’avenue du général de Gaulle, dans le quartier de l’Esplanade à Strasbourg.
L’avenue du général de Gaulle, dans le quartier de l’Esplanade à Strasbourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Ville Strasbourg
Arrondissement Strasbourg-Ville
Canton Canton de Strasbourg-5
Démographie
Population 13 095 hab. (2013)
Fonctions urbaines Résidentielle, universitaire.
Étapes d’urbanisation Ancien terrain militaire ;
Urbanisation de 1958 à 1967[1]
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 42″ nord, 7° 46′ 04″ est
Altitude 150 m
Site(s) touristique(s) Campus central de Strasbourg
Parc de la Citadelle
Transport
Tramway tram C E F
Bus bus L1 2 30 N2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Strasbourg

Voir sur la carte administrative de Strasbourg
City locator 14.svg
Esplanade

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Esplanade

L’Esplanade est un quartier de Strasbourg, situé au sud-est du centre-ville.

Localisation[modifier | modifier le code]

Administrativement, l'Esplanade est regroupée avec la Krutenau et le quartier de la Bourse pour former l'ensemble Bourse - Esplanade - Krutenau[2] qui correspond au canton de Strasbourg-3.

Le quartier est délimité[3] :

Histoire[modifier | modifier le code]

Le quartier a été construit à l’emplacement de l’ancienne citadelle construite par Vauban et dont il subsiste certaines parties[4] dans le parc du même nom.

Il tient son nom de la vaste esplanade qui se trouvait entre la citadelle et la ville.

Les autorités allemandes y construisent plusieurs casernes au cours de l'annexion de l'Alsace-Lorraine : la caserne Vauban[5], la caserne Bataille, ancienne Kaiser Friedrich Kaserne, construite en 1898 et démolie en 1967[6], la caserne Fiévet, ancienne Pionner Kaserne, achevée en 1901 et détruite en 1966[7], la caserne Girodon ancienne Kaiser Wilhelm Kaserne, construite de 1873 à 1874 et démolie en 1966[8].

En 1958, la ville achète 170 hectares de terrains militaires devenus obsolètes : 75 hectares sont destinés à la construction de logements, 17 hectares sont attribués à l'Université et 13 hectares à l'aménagement du parc de la Citadelle.

Le quartier a été aménagé dans les années 1960 sur les plans de l’architecte-urbaniste Charles-Gustave Stoskopf. Il s'articule autour de deux axes nord-sud et est-ouest qui sont, d'une part, l'avenue du général de Gaulle qui relie la Neustadt au quartier de Neudorf et, d'autre part, les rues René Descartes et de Londres. L'Esplanade est organisée selon un plan cohérent qui inclut également le campus central de l’Université de Strasbourg. Celui-ci est placé dans le prolongement du campus historique construit au cours de l'annexion de l'Alsace-Lorraine.

Le secteur compte en son sein un centre commercial de quartier dont l’architecture et les dimensions sont sans rapport avec les deux grands centres commerciaux de la ville (La Place des Halles et Rivetoile).

L’association des résidents de l’Esplanade de Strasbourg (ARES) est créée en 1964 par Jean-Marie Lorentz. Elle est devenue le centre socio-culturel du quartier et regroupe un grand nombre d’activités et de club[9].

Une fontaine avec une statue de la déesse Athéna se trouve entre l'avenue du général de Gaulle et la faculté de droit.

L'avenue du général de Gaulle est classée au Plan Local d'Urbanisme comme "Espace d'intérêt urbain et paysager". La faculté de droit et le parc de la Citadelle sont des monuments classés.

Avec le prolongement des lignes de tramway, en 2007, l'ancien rond-point de l'Esplanade, au centre du quartier, est devenu la place de l'Esplanade.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

L'Esplanade est desservie par la ligne C du tramway de Strasbourg depuis 2000, par la ligne E depuis 2007 et enfin par la ligne F depuis 2010. La station Observatoire se trouve au carrefour entre l'avenue du général de Gaulle et le boulevard de la Victoire ; la station Place d'Islande, terminus de la ligne F, se trouve plus à l'est, au bout de la rue Vauban ; la station Esplanade est située au cœur du quartier, face à la faculté de droit et au centre commercial

Les lignes de bus 2, 15, 30 et N2 parcourent également le quartier.

Commodités[modifier | modifier le code]

Le quartier de l'Esplanade regroupe toutes les commodités nécessaires pour ses habitants. On y trouve le Campus central, une pharmacie, 2 auto-écoles, des restaurants, des bistrots,4 banques, un supermarché, des commerces de proximité, un lycée, une école primaire, une école de coiffure, un bureau de poste et le parc de la Citadelle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Votre quartier hier et aujourd’hui [lire en ligne] sur strasbourg.eu
  2. Site de la ville de Strasbourg, Quartiers
  3. Plan du quartier sur le site du Conseil de quartier
  4. La porte, le mur d'escarpe de la courtine et des bastions 27 et 28.
  5. Caserne Vauban sur le site Archi-Wiki consulté le 24 mai 2016.
  6. Caserne Bataille sur le site Archi-Wiki consulté le 18 octobre 2017.
  7. Place d'Islande sur le site Archi-Wiki consulté le 24 mai 2016.
  8. Caserne Girodon sur le site Archi-Wiki consulté le 18 octobre 2017.
  9. Site de l’ARES