España (Chabrier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir España.

España est une rhapsodie pour orchestre écrite par le compositeur français Emmanuel Chabrier en 1883[1].

España fut écrite à la suite du séjour de Chabrier en Espagne à l'automne 1882 avec sa femme et sa famille ; le compositeur y fut enchanté par la musique espagnole et andalouse. De retour à Paris, il promit au chef d'orchestre Charles Lamoureux qu'il allait écrire une pièce aux accents espagnols qui feraient se lever et s'embrasser les personnes présentes dans le public ! Il écrivit ainsi cette pièce, inspiré par les mélodies, les rythmes et le style de cette musique. Bien qu'au départ Chabrier comptât l'écrire pour le piano, il réalisa vite qu'il allait avoir besoin de la brillance d'une orchestration, et utilisa toutes les ressources qu'elle pouvait lui apporter.

La première se tint le aux Concerts Lamoureux et rencontra un immense succès.

La construction de la pièce est simple : une introduction, suivie de six thèmes alternés aux accents espagnols.

Adaptations[modifier | modifier le code]

La mélodie principale de España fut reprise deux fois : comme une valse du même nom, écrite par Émile Waldteufel en 1886, trois ans après[2] ; et dans une chanson de 1956, qui devint un hit, Hot Diggity de Perry Como - 73 ans après la première de España.

En 1961, Roland Petit crée le Ballet intitulé Españaà partir de la musique originelle, les costumes sont de Yves Saint Laurent[3] .

Enregistrements de la pièce[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Espana (suite de valses sur la rhapsodie de Emmanuel Chabrier) (Waldteufel) Orchestre du Gramophone », sur Bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris (consulté le 2 décembre 2017)
  2. ESPANA, OP. 236 ; Les patineurs : Op. 183 / Emile WALDTEUFEL. Poète et paysan. Cavalerie légère / Franz von SUPPE ; THE PHILHARMONIA PROMENADE ORCHESTRA dirigé par Henry KRIPS, (lire en ligne)
  3. Roland Petit: Choréographie

Liens externes[modifier | modifier le code]