Eskualzaleen Biltzarra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eskualzaleen Biltzarra est une association créée en 1901 par Martin Guilbeau, afin de « favoriser par tous les moyens en son pouvoir la conservation de la langue basque et sa diffusion »[1], en dehors des questions politiques, religieuses et sociales[2].

Présidences[modifier | modifier le code]

Martin Guilbeau qui fut accusé d’autoritarisme, démissionna en 1904. Arthur Campion en est devenu le président en 1906. L'année suivante, c'est Jean de Jaurgain qui préside l'association avant d'être remplacé par Julio Urquijo en 1908. En 1911, est nommé Georges Lacombe, puis Étienne Decrept de 1912 à 1920, puis c'est au tour de Jose Eizagirre en 1922 et de Jean Etchepare en 1926.

De 1926 à 1959, soit pendant 33 années, Louis Dassance en est le président. Ensuite Michel Labéguerie en prend le relais jusqu'à sa mort en 1980.

L'association[modifier | modifier le code]

Selon Jean Goyhenetche : « Le discours d'Eskualzaleen Biltzarra est la juxtaposition, sinon la synthèse, d'opinions complexes qui prétendent défendre à la fois la politique française et la pensée basque(isante). Il est influencé à la fois par le moralisme réactionnaire ambiant et par le républicanisme français qui reste jacobin et centralisateur, tandis que la droite française l'enferme dans le provincialisme. C'est vrai que le centralisme et le nationalisme français conquérants ne permettaient pas d'autre exutoire à la consciente de l'identité basque. Sa fondation coïncide avec la montée des nationalismes franco-allemand, avec le colonialisme militaire agressif, avec l'essor d'une bourgeoisie française nationales dans laquelle se fonde notre bourgeoisie rurale capable d'élaborer seulement une médiocre pensée provincialiste. Face à l'émergence du monde moderne, Eskualzaleen Biltzarra s'enferme dans la nostalgie du temps passé (...) »[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (eu) Sarrera, Jean Goyhenetche : «Idéologies culturelles et espace social en Pays Basque à la veille de la première guerre mondiale», La Production sociale des espaces, C.N.R.S., 81. orrialdea.
  2. Rue Guilbeau

Liens externes[modifier | modifier le code]

La dernière réunion de l’Eskualzaleen-biltzarra, par Georges Lacombe.

Liens internes[modifier | modifier le code]