Escrebieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Escrebieux (homonymie).

Escrebieux
Illustration
Caractéristiques
Longueur 11,7 km [1]
Bassin collecteur Escaut
Régime pluvial océanique
Cours
Source source
· Localisation Izel-lès-Équerchin
· Coordonnées 50° 21′ 36″ N, 2° 56′ 55″ E
Confluence Scarpe
· Localisation Flers-en-Escrebieux
· Coordonnées 50° 24′ 01″ N, 3° 04′ 43″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France

L'Escrebieux est une petite rivière française de la région Hauts-de-France et un affluent de la Scarpe, donc un sous-affluent de l'Escaut.

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours d'eau est de 11,7 km[1]. L'Escrebieux prend sa source à Izel-lès-Équerchin, traverse Quiéry-la-Motte, Esquerchin, Cuincy, Lauwin-Planque, puis les marais de Flers-en-Escrebieux pour se jeter dans la Scarpe. Sur une partie de son cours elle a été fortement polluée (dystrophisation et pollution par pesticides et métaux) dans les années 1950 à 1990, utilisée comme égout à ciel ouvert. Depuis elle a fait l'objet de plusieurs expérimentations en matière de réhabilitation, avec l'aide de la FREDON et de l'Agence de l'eau notamment, pour diminuer l'utilisation de pesticides et d'engrais dans le bassin versant.

Eaux souterraines[modifier | modifier le code]

  • en 2006 19 millions de m3 d'eaux souterraines sont prélevées dans la vallée de l'Escrebieux et notamment par des puits de forage sur le territoire d'Esquerchin.
  • Ces forages sont propriétés de la ville de Douai et alimente en eau près de 500 000 habitants.

Domaine de la Chaumière[modifier | modifier le code]

  • pour sauvegarder la qualité de ces eaux souterraines la ville de Douai a acquis la ferme "La Chaumière" de 70 hectares situés sur les communes d'Esquerchin et de Cuincy.
  • 50 hectares ont été boisés 15 015 arbres ; 54215 arbustes ;23 040 plants de haies et une clôture de 4 535 mètres ceint le périmètre
  • un sentier pédestre ceinture le domaine de la Chaumière.

Le cycle de sept ans[modifier | modifier le code]

  • L'eau réapparaît dans le lit de l'Escrebieux avant de s'écouler lentement par cycle immuable de 7 années depuis 1980.
  • 1980, 1987, 1994, 2001, 2008 sont les années d'écoulement de l'Escrebieux.
  • Les analyses des chiffres des débits de pompage ou de la pluviométrie n'explique pas ce phénomène[2].
  • Néanmoins, en 2013, l'Escrebieux a coulé à partir du mois de février.

Crues[modifier | modifier le code]

  • en 1980 puis en 1987 et en 1994 l'Escrebieux a largement envahi les terres aux alentours.
  • 1996 un étanchement sur 2,1 km de lit est réalisé avec de la bentonite qui est une argile absorbante dont le nom vient des États-Unis pour un coût de 412 000 

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références
  1. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - Escrebieux (E3010600) » (consulté le 17 mai 2013)
  2. La Voix du Nord du 29 mars 2009