Escorca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Escorca
Blason de Escorca
Héraldique
Sanctuaire de Lluc (Escorca).
Sanctuaire de Lluc (Escorca).
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Drapeau des îles Baléares Îles Baléares
Comarque Serra de Tramuntana
District judic. Inca
Maire
Mandat
Antonio Gómez Pérez (PP)
Depuis 1991
Code postal 07315
Démographie
Gentilé Escorquer/a
Population 252 hab. (2013)
Densité 1,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 49′ 22″ N 2° 51′ 46″ E / 39.8228, 2.8627839° 49′ 22″ Nord 2° 51′ 46″ Est / 39.8228, 2.86278
Altitude 740 m
Superficie 13 939 ha = 139,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Îles Baléares

Voir sur la carte administrative des Îles Baléares
City locator 14.svg
Escorca

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Escorca

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Escorca
Liens
Site web www.ajescorca.net

Escorca (en catalan et en castillan) est une commune d'Espagne de l'île de Majorque dans la communauté autonome des Îles Baléares. Elle est située au nord-ouest de l'île et fait partie la comarque de la Serra de Tramuntana (Note : la "comarque" est une unité administrative totalement inusitée et absente, à Majorque).

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Histoire d'Escorca se confond essentiellement avec celle du Monastère de Lluc, centre religieux et centre du pouvoir de cette commune particulière, dont le territoire s'étend aux lieux parmi les plus reculés de l'île de Majorque : Cala Tuent, la Calobra (Sa Calobra) ou le Torrent de Parreis.

Lucus, le bois sacré des romains, est habité depuis les temps préhistoriques (grotte de Cometa del Morts).

Un lieu de pèlerinage s'établit à Lluc au XIIe siècle, autour d'une statue de la Vierge Marie, de couleur noire, en grès, abritée au Monastère de Lluc.

Démographie[modifier | modifier le code]

La municipalité d'Escorca se compose de hameaux de petites tailles, particulièrement disséminés sur un vaste territoire.

Les résidents permanents sont environ de l'ordre de trois cents personnes, ce qui en fait la municipalité la moins peuplée de l'île de Majorque.

Administration[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie est tout spécialement agricole et touristique.

Le tourisme est ici fortement tourné vers la montagne, donc, la randonnée. Escorca est le territoire des randonnées parmi les plus recherchées de la Serra de Tramuntana, du Monastère de Lluc à Soller, par exemple, ou celle de l'ascension du Puig de Massanella.

Escorca est entourée de trois grandes cités majorquines : Soller, à l'ouest, Inca, au sud et Pollensa, à l'est, qui sont autant de relais et de points d'appuis à ses activités économiques.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le patrimoine d'Escorca est tout d'abord, naturel. Le territoire de la commune concentre la plupart des plus grandes montagnes de l'île de Majorque, celles de la Serra de Tramuntana pour sa partie est :

Le lac de Cuber et le lac de Gorg Blau sont les plus notables de Majorque.

Il présente également quelques beautés côtières, telle que Sa Calobra ou Cala Tuent.

C'est également un patrimoine architectural, tel celui du Monastère de Lluc ou de la chapelle Sant Llorenç de Tuent, avec son évidente dimension religieuse. Les "maisons de neige" (casas de neu, en dialecte majorquin), qui servaient à conserver la glace accumulée l'hiver, en vue des besoins culinaires et domestiques, se croisent encore en abondance.

La côte présente de nombreuses tours de guet, rappelant le temps où les habitants devaient se prémunir des attaques de pirates.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]