Esclanèdes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Esclanèdes
L'église Saint-Hyppolyte.
L'église Saint-Hyppolyte.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement Mende
Canton Chirac
Intercommunalité CC Aubrac Lot Causse et Pays de Chanac
Maire
Mandat
Pascale Bonicel
2014-2020
Code postal 48230
Code commune 48056
Démographie
Population
municipale
376 hab. (2015 en augmentation de 17,87 % par rapport à 2010)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 28′ 57″ nord, 3° 21′ 44″ est
Altitude Min. 627 m
Max. 1 001 m
Superficie 12,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte administrative de Lozère
City locator 14.svg
Esclanèdes

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte topographique de Lozère
City locator 14.svg
Esclanèdes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Esclanèdes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Esclanèdes

Esclanèdes est une commune française, située dans le département de la Lozère en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Esclanédiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune d'Esclanèdes se situe à cheval sur la vallée du Lot et le causse de Sauveterre.

Lieux-dits[modifier | modifier le code]

Le principal village de la commune est le Bruel. Il se situe sur la rive nord-ouest du Lot, tout comme le village de la Rocherousse et le château de Marance, tous deux un peu plus haut sur le versant sud de la vallée. De l'autre côté de la rivière se trouvent la ferme du Mazet et le village d'Esclanèdes qui donne son nom à la commune. Enfin, le hameau des Crottes se situe sur le plateau que constitue le causse.

Voies de communications[modifier | modifier le code]

La principale voie de communication est la route nationale 88 qui relie Lyon à Toulouse. Elle permet surtout aux habitants de rejoindre Chanac et Mende ou bien l'autoroute A75. Celle-ci permet de se rendre à Clermont-Ferrand et Montpellier notamment.

La gare du Bruel dispose également d'un arrêt sur la ligne de TER reliant Marvejols à La Bastide-Puylaurent en passant par Mende. La liaison s'effectue par train ou par bus, avec quatre arrêts par jour dans chaque sens en moyenne. C'est grâce à la mobilisation des usagers que l'arrêt du village n'est pas devenu facultatif. Le ramassage scolaire en bus est organisé vers les écoles primaires de Chanac et les collèges et lycées de Mende.

Vue générale de la gare du Bruel se réduisant à un simple abri de quai en 2011.
Vue générale de la gare du Bruel se réduisant à un simple abri de quai en 2011.
Limites de la commune d'Esclanèdes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires d'Esclanèdes
Période Identité Étiquette Qualité
    Auguste Hébrard    
    Gabriel Ricoul    
    René Maurizi    
  1989 Raymond Rabier   Entrepreneur
1989 2014 Bernard Pinot    
2014 en cours Pascale Bonicel    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2015, la commune comptait 376 habitants[Note 1], en augmentation de 17,87 % par rapport à 2010 (Lozère : -1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
864 622 675 677 669 627 598 570 525
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
551 482 460 456 486 502 502 459 464
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
506 428 418 347 331 312 305 303 298
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
271 256 218 200 217 250 302 322 376
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire et monuments[modifier | modifier le code]

Le pont d'Esclanèdes.

Le pont d'Esclanèdes[modifier | modifier le code]

Ce pont relie le village d'Esclanèdes à la nationale 88. Il a été construit au XVe siècle par l'évêque François de La Rovère.

L'église Saint-Hippolyte[modifier | modifier le code]

L'église se situe dans le village d'Esclanèdes et dépend de la communauté de paroisses de Chanac. On y accède par une allée traversant le cimetière qui l'entoure.

Vraisemblablement construite au cours du XIIIe siècle, l’église Saint-Hippolyte fut rattachée à la mense épiscopale de Mende en 1315. Après son incendie par les Huguenots en 1562, elle fut reconstruite en 1630. La sacristie fut ajoutée en 1721, suivie du presbytère et du clocher au XIXe siècle[5].

Le curé Fages initia la restauration de l’église par des maçons locaux et des volontaires en 1971[6]. Une nouvelle rénovation du bâtiment, concernant les façades, la toiture et les installations électriques et de chauffage, s'est achevée en 2007 par la restauration des vitraux.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :