Terrain d'aventure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terrain d'aventure (TA) caractérise une voie ou un site naturel d'escalade où l'équipement servant à l'assurage est absent ou bien ne répond pas aux normes de sécurité. En France, c'est une norme de classement des sites d'escalade par la Fédération française de la montagne et de l'escalade[1].

Le terrain d'aventure s'oppose aux sites sportifs dans lesquels des équipements de protection (spits ou broches, relais) sont déjà en place et conformes aux normes fédérales[1]. L'escalade en terrain d’aventure nécessite l'usage d'équipements de protection personnels comme des coinceurs, des sangles voire des pitons. Un apprentissage spécifique est donc nécessaire afin de savoir utiliser ce matériel en sécurité, mais aussi d'obtenir une expérience dans la recherche d'itinéraire sur la paroi : choisir le chemin le plus facile à protéger, pas seulement le plus court ou le plus facile techniquement. Le terrain d'aventure est propice tant à la pratique de l'escalade libre[2] que de l'escalade artificielle[3].

Par extension, le terrain d'aventure peut désigner les techniques d'escalade libre nécessitant la pose de matériel de protection amovible[4], plus ou moins synonymes d'escalade traditionnelle[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • FFME, « Normes de classements des voies et sites naturels d'escalade », 2012 lire en ligne

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b FFME2012
  2. Stage terrain d'aventure
  3. Stéphane Benoist, Ecole d'escalade artificielle et terrain d'aventure à Saint-Jeannet, 16 avril 2012
  4. Fédération française des Clubs alpins et de montagne, L'escalade au Club alpin
  5. Sylvain Conche, Escalade en terrain d'aventure: s'initier et progresser, 2004