Escalade en Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rochers de Freÿr surplombant la Meuse.

L'Escalade en Belgique compte de nombreux adeptes regroupés sous l'égide du Club alpin belge. L'escalade s'y pratique en salle ou en extérieur, sur l'un des nombreux massifs sédimentaires qui affleurent le long des vallées wallonnes. Les voies d'escalades libres ou artificielles ne sont, en général, pas très longues. Les plus hautes, à Freÿr, ne dépassent pas 120 mètres. Les autres grands sites proposent généralement des voies de deux longueurs sur une soixantaine de mètres. Les cotations couvrent toute la gamme. Elles sont équipées de broches scellées, de pitons et de pitons à expansion. Les sites gérés par le club alpin belge sont réservés à ses membres, à leurs invités et aux membres et aux membres des clubs associés[1]. Certains massifs sont gérés par d'autres associations. De nombreux sites, situés dans des propriétés privées sont interdits[2].

Principaux sites[modifier | modifier le code]

Les principaux sites sont situés le long de la Meuse et de l'Ourthe.

Vallée de la Meuse[modifier | modifier le code]

D'amont en aval, on trouve :

Vallée de la Lesse[modifier | modifier le code]

  • les Aiguilles de Chaleux[3]

Vallée de la Sambre[modifier | modifier le code]

Vallée de l'Eau Blanche[modifier | modifier le code]

Vallée du Samson[modifier | modifier le code]

Vallée du Hoyoux[modifier | modifier le code]

La vallée du Hoyoux présentent de nombreux sites intéressants.

Vallée de l'Ourthe[modifier | modifier le code]

On trouve des sites d'escalade à Hotton, Comblain-au-Pont, Sy, Tilff

Vallée de la Vesdre[modifier | modifier le code]

Vallée de l'Orneau[modifier | modifier le code]

Pratiquants célèbres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J-C Vittoz, Blocs et Falaises de Wallonie, 2002

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]