Escadron de transformation Rafale 3/4 Aquitaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Escadron de transformation Rafale 3/4 Aquitaine
Création
Pays Drapeau de la France France
Branche French-roundel.svg Armée de l'air
Fait partie de 4e Escadre de chasse
Composée de 2 escadrilles (4B3 et I/25 (2))
Garnison BA113 Saint-Dizier
Ancienne dénomination ETR 2/92 Aquitaine
Équipement Rafale

L'Escadron de transformation Rafale 3/4 Aquitaine est une unité de combat de l'armée de l'air française volant sur Dassault Rafale actuellement installée sur la base de Saint-Dizier.
L'unité a repris les traditions de l'Escadron de Bombardement 2/92 Aquitaine qui volait sur Vautour puis du CIFAS 328 Aquitaine sur Mirage IVA.
L'escadron a été reformé sous la désignation d'Escadron de Transformation Rafale 2/92 Aquitaine le 6 octobre 2010 lors d'une cérémonie sur la base de Saint-Dizier présidée par Hervé Morin, ministre de la Défense à l'époque[1].

Le 2/92 Aquitaine est rattaché depuis le à la 4e Escadre de chasse qui a été reformée le même jour sur la base de Saint Dizier[2].

Il a pris sa désignation actuelle d'Escadron de Transformation Rafale 3/4 Aquitaine le .

L'escadron utilise les Rafale de l'Armée de l'Air mais également un Rafale M mis à la disposition par la Marine Nationale. En 2017 trois Rafale M seront affectés à l'escadron[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Cognac[modifier | modifier le code]

Vautour IIB du 2/92 Aquitaine
Rafale B317 113-HO de l'ETR 2/92

Le Centre d'Instruction du Bombardement 328 est créé sur la Base aérienne 135 de Cognac. Constitué d'un escadron sur B-26 Invader et d'un autre sur CM-170 Magister, Vautour IIA et Vautour IIB, sa mission est la sélection et l'instruction des futurs équipages des unités de B-26 et des escadrons de Vautour de bombardement.
La 92e Brigade de Bombardement est formée le 12 décembre 1958 à Cognac.
L'Escadron de Bombardement 2/92 est créé vers la fin 1959. Le 26 mai 1959 l'escadron reprend les traditions du GB I/25 Tunisie et porte la désignation d'Escadron de Bombardement 2/92 Aquitaine (le nom Tunisie est abandonné du fait de l’accès à l’indépendance de la Tunisie).
En plus du 2/92 la 92e Brigade est alors composée du CIB 328, de l'Escadron de Bombardement 1/92 Bourgogne. Les trois escadrons volent sur la version biplace Vautour IIB, avec le bombardement à haute altitude comme mission principale.

Sur Vautour à Bordeaux[modifier | modifier le code]

Entre mars et avril 1961 la 92e Brigade s'installe sur la base de Bordeaux-Mérignac. Quatre Vautour du 2/92 sont détachés un mois au Siam dans le cadre de manœuvres de l'OTASE. La 92e Brigade devient la 92e Escadre de Bombardement le 1er mai 1964, avec les 1/92 Bourgogne et 2/92 Aquitaine qui lui sont rattachés.

Désignations successives[modifier | modifier le code]

  • Escadron de Bombardement 2/92 Aquitaine : du au
  • Centre d'instruction des Forces aériennes stratégiques (CIFAS) 328 Aquitaine : du 01/09/1978 au 01/09/1991
  • Centre d'Instruction Tactique (CITAC) 339 Aquitaine : du 05/03/2001 au 30/06/2006
  • Escadron de transformation Rafale 2/92 Aquitaine : du 01/06/2010 au 31/08/2015
  • Escadron de transformation Rafale 3/4 Aquitaine : à partir du [4]

Rattachements successifs[modifier | modifier le code]

Escadrilles[modifier | modifier le code]

  • Escadrille 4B3
  • Escadrille I/25 (2)

Bases[modifier | modifier le code]

Appareils[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Historique de la 25e Escadre de Bombardement du CIFAS328 "Aquitaine" 1936-1992 - 56 ans d'histoire édité par l'escadron en 1992

Notes et références[modifier | modifier le code]