Es Bòrdes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Es Bòrdes
Les Bordes (ca) - Las Bordas (es)
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Municipio
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Province Province de Lérida Province de Lérida
Comarque Flag-Val d' Aran.svg Val d'Aran
District judic. Vielha
Maire
Mandat
Francisco Medan i Juanmarti (CDA)
2007-2011
Code postal 25551
Démographie
Population 237 hab. (2008)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 44′ 15″ nord, 0° 42′ 12″ est
Altitude 852 m
Superficie 2 155 ha = 21,55 km2
Distance de Madrid 10 km de Vielha km
Rivière(s) La Garonne, le Joèu
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Es Bòrdes

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

Voir sur la carte administrative des Pyrénées
City locator 14.svg
Es Bòrdes

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Es Bòrdes

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Es Bòrdes
Liens
Site web bordes.ddl.net

Es Bòrdes (nom officiel en aranais) est une commune de la comarque du Val d'Aran dans la province de Lérida en Catalogne (Espagne). Elle regroupe les hameaux de Arró, Begòs et Benòs.

Toponymie[modifier | modifier le code]

En aranais, le nom signifie « les fermes ». C'est la forme officielle depuis 1984. De 1877 à 1982 le nom officiel en castillan était Las Bordas, de 1982 à 1984, Les Bordes, ou Les Bordes de Castel-Lleó en catalan.

Géographie[modifier | modifier le code]

Es Bòrdes se trouve à peu de distance de la frontière française, sur la nationale N-230 qui mène à Vielha et de là, par le tunnel de Vielha, à la capitale provinciale, Lérida. Elle se trouve au confluent de la Garonne orientale, après sa traversée du Val d'Aran, avec le ruisseau Et Joèu, issu du Guelh de Joèu, résurgence des eaux du massif de la Maladeta qui en font la source officielle, selon les conventions, de la Garonne.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune s'appelait en catalan Les Bordes de Castel-Lleó, car s'y trouvait le château médiéval de Lleó, ou Castèth-Leon, édifié en 1283 et détruit en 1719, sur l'emplacement duquel fut construite en 1806 l'église paroissiale. Des fouilles récentes ont permis de retrouver des traces de cet édifice.

Démographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité est essentiellement agricole, élevage, exploitation forestière, une centrale électrique.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de la Mare de Diu deth Rosèr, 1806. Elle est bâtie sur l'emplacement d'une ancienne chapelle romane. Elle a un clocher massif de plan carré. Près du portail, est encastrée dans le mur une pierre sculptée, probablement un couvercle de sarcophage du XVe siècle, gravé d'un bas-relief représentant un guerrier en cotte de mailles avec une épée, à ses pieds un lion héraldique porte une inscription disant qu'il s'agit d'Esteban de Marriaco.
  • Église Saint-Martin d'Arró, gothique. À l'origine chapelle romane à nef unique, les chapelles latérales, donnant un plan en croix latine, furent ajoutées postérieurement. Le chœur carré est précédé par un arc triomphal. Le clocher du XVe s. a une base carrée, les étages supérieurs sont octogonaux
  • Église romane Saint-Roch de Begòs. Dédiée à saint Roch, sainte Croix et sainte Lucie, c'est une petite église à nef unique du XIIe s. Le clocher carré a conservé toutes ses cloches. La nef ogivale est divisée en trois travées.
  • Église romane Saint-Martin de Benòs. Église romane, complètement remaniée au XVIe siècle, où on lui ajouta deux nefs latérales. La grille de fer forgé possède un système artisanal qui permet de maintenir la porte fermée sans ressort. À l'intérieur, statue de saint Martin en bois, du XVIIIe s[1].
  • Le guelh de Joèu, dans la vallée d'Artiga de Lin
  • Ermita (chapelle) d'Artiga de Lin

Festivités[modifier | modifier le code]

  • La hèsta major (fête) a lieu le 8 septembre.
  • Le 3e dimanche de juillet se déroule le pèlerinage (romeria) du sanctuaire d'Artiga de Lin.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ana Miranda, Las iglesias del Valle de Arán, Saragosse, Mira Editores, 1996

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]