Erythrodiplax umbrata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Erythrodiplax umbrata
Description de cette image, également commentée ci-après
Erythrodiplax umbruta.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Hexapoda
Classe Insecta
Sous-classe Pterygota
Infra-classe Palaeoptera
Ordre Odonata
Sous-ordre Anisoptera
Famille Libellulidae
Genre Erythrodiplax

Espèce

Erythrodiplax umbrata
(Linnaeus, 1758)[1]

Synonymes

  • Erythrodiplax fuscofasciata Blanchard, 1845[2]
  • Libellula fallax Burmeister, 1839[2]
  • Libellula flavicans Rambur, 1842[2]
  • Libellula fuscofasciata Blanchard, 1847[2]
  • Libellula ruralis Burmeister, 1839[2]
  • Libellula subfasciata Burmeister, 1839[2]
  • Libellula tripartita Burmeister, 1839[2]
  • Libellula umbrata Linnaeus, 1758[2]
  • Libellula unifasciata De Geer, 1773[2]
  • Trithemis montezuma Calvert, 1899[2]

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après
Aire de répartition de Erythrodiplax umbrata.

Erythrodiplax umbrata est une espèce de libellules de la famille des Libellulidae (sous-ordre des anisoptères dans l'ordre des odonates)[3].

Description[modifier | modifier le code]

C'est une libellule néotropicale mesurant 38−45 mm de long. Le mâle et la femelle possèdent une coloration olive. Chez le mâle mature, le front et les motifs de son abdomen sont noirs. Les ailes antérieures et postérieures sont transparentes avec une bande noire qui débute au nodus et qui se termine avant le pterostigma. Chez la femelle et les immatures des deux sexes, le front et les motifs de l'abdomen sont bruns. Les ailes antérieures et postérieures sont généralement transparentes avec une légère tache enfumée à leurs extrémités[4].

Répartition[modifier | modifier le code]

Erythrodiplax umbrata a été mentionnée dans le Sud-Est des États-Unis, au Mexique, dans plusieurs pays des Antilles, du Guatemala au Panama et en Amérique du Sud[5].

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce se retrouve dans les mares et les étangs temporaires[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 2 décembre 2020
  2. a b c d e f g h i et j BioLib, consulté le 2 décembre 2020
  3. Martin Schorr, Martin Lindeboom, Dennis Paulson, « World Odonata List » [archive], University of Puget Sound, 28 octobre 2014 (consulté le 21 octobre 2014)
  4. (en) Dennis Paulson, Dragonflies and Damselflies of the East, Princeton, New jersey, Princeton University Press, 2012, 544 p. p. (ISBN 9780691122830)
  5. (en) James G. Needham, Minter J. Westfall, Jr. and Michael L. May, , Gainesville, FL 32608, Scientific Publishers, 4460 SW 35th Terrace, Suite 305, 2000, 939 p. p. (ISBN 0-945417-94-2)
  6. (en) « Dragonflies and Damselflies: Odonata of Monteverde, Costa Rica », sur http://efg.cs.umb.edu/monteverde/Ode/OdeIntro.html, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :