Aller au contenu

Erythrina fusca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Erythrina fusca est une espèce d’arbre de la famille des Fabaceae. Il est connu sous de nombreux noms communs, notamment purple coraltree (en anglais), gallito (en espagnol), bois immortelle, bucayo, et des termes plus ambigus comme bucare et haricot corail.

Habitat[modifier | modifier le code]

Erythrina fusca a la plus large aire de répartition de toutes les espèces du genre 'Erythrina ; c’est le seul que l’on trouve à la fois dans le Nouveau et l'Ancien Monde. Il pousse sur les côtes et le long des rivières tropicales [1]

Description[modifier | modifier le code]

E. fusca est un arbre à feuilles caduques avec une écorce épineuse et une fleur orange clair. Ses gousses de légumineuses atteignent 20 cm de long et contiennent des graines brun foncé. Les graines sont flottantes, ce qui leur permet de se disperser à travers les océans[2]. L’arbre est très adapté aux conditions côtières, tolérant à la fois aux inondations et à la salinité[3].

Comme beaucoup d’autres espèces du genre Erythrina, E. fusca contient des toxines alcaloïdes qui ont été utilisées pour leur valeur médicinale mais qui sont toxiques en plus grandes quantités. L’alcaloïde le plus courant est l’érythraline, qui porte le nom du genre.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Alimentaire[modifier | modifier le code]

Les nouveaux bourgeons et feuilles sont consommés comme légume. En Thaïlande, les feuilles fraîches d’Erythrina fusca (thaï : ทองหลาง) sont souvent consommées dans le Miang kham (thaï : ทองหลาง).

Ornementale et ombrage[modifier | modifier le code]

Cet arbre à fleurs est facile à cultiver et est attrayant. Il est utilisé comme plante ornementale d’ombrage et de haie. C’est un arbre commun dans les plantations de cacao. Il attire les colibris, qui pollinisent ses fleurs.

E. fusca est la fleur officielle de l’État de Trujillo au Venezuela.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nancy Barrera Marín, « Erythrina fusca Lour. » [archive du ] [PDF], sur Tropical Tree Seed Manual, Reforestation, Nurseries & Genetics Resources, (consulté le )
  2. Wayne P. Armstrong, « Notes sur la dispersion des haricots de corail dans l’océan », The Drifting Seed, vol. 7, no 1,‎ , p. 5–6 (http ://www.seabean.com/newsletters/vol07-1.pdf)
  3. D.L. Kass, « Erythrina Species - Pantropical Multipurpose Tree Legumes », sur Les légumineuses fourragères dans l’agriculture tropicale, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]