Erwin Menny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Erwin Menny
Naissance
Sarrebourg, Reichsland Elsaß-Lothringen
Décès (à 56 ans)
Fribourg-en-Brisgau
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of the German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany (1903-1918).svg Deutsches Reichsheer
War Ensign of Germany (1921-1933).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade Generalleutnant
Années de service 1912-1944
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement Panzer-Abwehrtr. XVIII
Schützen-Ersatz-Regiment 81
Schützen-Regiment 69
15. Schützen-Brigade
15. Panzer-Division
333. Infanterie-Division
123. Infanterie-Division
72. Infanterie-Division
84. Infanterie-Division
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer

Erwin Menny (18 août 1893 à Sarrebourg - 6 décembre 1949 à Fribourg-en-Brisgau) est un Generalleutnant allemand de la Seconde Guerre mondiale. Il a reçu la Croix de chevalier de la Croix de fer, le , et a combattu en Afrique, dans l'Afrika Korps, puis en Normandie en 1944.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Max Menny, administrateur civil[1] du Landkreis Salzburg[2] et de Frieda Duderstadt, Erwin Menny naît à Sarrebourg en Lorraine, le . Cette zone frontalière du Bezirk Lothringen est alors un secteur fortement militarisé du Reich allemand. Le 29 juin 1912, le jeune Erwin s'engage dans le Badische Dragoner-Regiment “Prinz Karl“ Nr. 22, à Mulhouse en Alsace.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De novembre 1914 à octobre 1917, le jeune officier commande le 3e bataillon du 4e Badischen Infanterie-Regiments “Prinz Wilhelm“ Nr. 112. Le 13 octobre 1917, il retrouve son régiment d'origine, le Badische Dragoner-Regiment “Prinz Karl“, où il est nommé chef du 3e escadron. Le 22 janvier 1918, l'Oberleutnant prend la tête du 2e escadron. Du 23 juillet 1918 au 20 septembre 1918, il est affecté dans la 229e Infanterie-Brigade. Le 21 septembre, il retrouve pour quelques jours son régiment d'origine, avant d'être nommé à l'état-major de la 28e Reserve-Division.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Après-guerre, en 1919, Menny est affecté à Reichenbach am Heuberg. Il commande ensuite une section du Kavallerie-Regiments 14, à Ludwigslust, puis du Kavallerie-Regiments 113à Stuttgart. En 1920, il est affecté au 18e Reiter-Regiment, à Bad Cannstatt. Après des tests militaires, il commande une section des transmissions à Munich. Menny est promu Rittmeister, "capitaine de cavalerie", en 1924. En octobre 1928, il commande le 4e escadron du 18e Reiter-Regiments, à Ludwigsburg. Quatre ans plus tard, il est affecté à l'état-major de la 3e Kavallerie-Division, à Weimar. Promu Major, "commandant", en avril 1934, Menny commande une Kraftfahr-Abteilung à Hamm, puis une Panzerabwehr-Abteilung. En mai 1936, il commande la Panzerabwehr-Abteilung 35, à Karlsruhe. Menny est promu Oberstleutnant, "lieutenant-colonel", le 1er août 1937. Le 10 novembre 1938, il est nommé Kommandeur de la 18e Panzerabwehr-Truppen. Promu Oberst, "colonel", en avril 1939, il commande le 81e Schützen-Ersatz-Regiments à partir du 26 août 1939.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Lorsque la guerre éclate, le colonel Menny est toujours à la tête du 81e Schützen-Ersatz-Regiments. Le 12 mai 1940, il commande le 69e Schützen-Regiments. Le 15 avril 1941, il prend la tête de la 15e Schützen-Brigade. Du 6 au 8 décembre 1941, il commande par intérim la 15e Panzerdivision. Erwin Menny est promu Generalmajor, "général de brigade", le 1er avril 1942. Du 18 juin au 19 juin 1942, il commande par intérim la 90e Leichten Afrika-Division. Du 15 juillet 1942 au 15 septembre 1942, il est placé dans la Führerreserve.

À son retour, et jusqu'au 31 décembre 1942, le général Menny commande la 18e Panzerdivision. Le 6 mai 1943, il commande la 387e Infanterie-Division. Le 10 juillet 1943, il prend la tête de la 333e Infanterie-Division. Le 1er octobre, Erwin Menny est promu Generalleutnant, "général de division". Le 17 octobre, il commande la 123e Infanterie-Division. Kommandeur de la 72e Infanterie-Division en novembre 1943, il est placé dans la Führerreserve du 20 novembre 1943 au 10 février 1944. Dès son retour, le général Menny est chargé de la 84e Infanterie-Division. Alors que la Bataille de Normandie fait rage, le 21 août 1944, le général Menny est fait prisonnier par les forces alliées, près de Magny, et part en captivité.

Erwin Menny sera libéré le 14 juillet 1947. Il se mariera en 1949, et décédera peu après, le


Promotions[modifier | modifier le code]

29 juin 1912 Fahnenjunker
27 janvier 1913 Fähnrich
21 février 1914 Leutnant
18 avril 1917 Oberleutnant
1er novembre 1924 Rittmeister
1er avril 1934 Major
1er août 1937 Oberstleutnant
1er avril 1939 Oberst
1er avril 1942 Generalmajor (confirmé le 1er novembre 1942)
1er octobre 1943 Generalleutnant

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Rolf Jehke : Territoriale Veränderungen in Deutschland und deutsch verwalteten Gebieten 1874 - 1945. Herdecke, 2006. La fonction de Kreidirektor était très similaire à celle de sous-préfet dans l'Administration française.
  2. Landkreis Salzburgen sur territorial.de.
Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. (ISBN 3-7909-0284-5).
  • (de) Veit Scherzer, Die Ritterkreuzträger : die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchivs, Ranis/Jena, Scherzers Militaer-Verlag, (réimpr. 2005, 2006), 846 p. (ISBN 3-938-84517-1 et 978-3-938-84517-2, OCLC 891773959).
Liens externes