Errance diagnostique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'errance diagnostique est la période au cours de laquelle un diagnostic se fait attendre, ou simplement l'absence d'un diagnostic pertinent[1].

Elle se manifeste le plus souvent dans les cas de maladies rares face auxquelles un ou des médecins se trouvent dans l'incapacité de proposer un diagnostic, ou à l'opposé, sur des maladies plus répandues comme l'hémochromatose ou la myasthénie[1] (on parle alors de retard de diagnostic), ou encore dans des situations indéterminées d'affections non encore reconnues ou dont la réelle signification reste discutée[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Errance diagnostique », sur Encyclopædia Universalis
  2. (en) Terra Zyporin, Nameless Diseases, Rutgers University Press, (ISBN 0-8135-1800-8)