Errance diagnostique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Errance (homonymie).

L'errance diagnostique est la période au cours de laquelle un diagnostic se fait attendre, ou simplement l'absence d'un diagnostic pertinent[1].

Elle se manifeste le plus souvent dans les cas de maladies rares face auxquelles un ou des médecins se trouvent dans l'incapacité de proposer un diagnostic, ou à l'opposé, sur des maladies plus répandues comme l'hémochromatose ou la myasthénie[1] (on parle alors de retard de diagnostic), ou encore dans des situations indéterminées d'affections non encore reconnues ou dont la réelle signification reste discutée[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Errance diagnostique », sur Encyclopædia Universalis
  2. (en) Terra Zyporin, Nameless Diseases, Rutgers University Press, (ISBN 0-8135-1800-8)