Ernst Stadler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stadler.
Ernst Stadler
Ernst Maria Richard Stadler.jpg

Ernst Stadler.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 31 ans)
YpresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Conflit

Ernst Marie Richard Stadler, né le 11 août 1883 à Colmar et mort le 30 octobre 1914 à Ypres, est un poète alsacien de nationalité allemande et de langue allemande.

Il est l'auteur d'un livre de poésie, Der Aufbruch, de textes critiques et de traductions en allemand de textes d'Honoré de Balzac, de Francis Jammes et de Charles Péguy.

La Bourse de traduction du Prix du Patrimoine Nathan Katz a été attribuée en 2013 à Philippe Abry pour la première traduction intégrale en français de l'œuvre principale de Stadler, Der Aufbruch.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ernst Stadler est né à Colmar, dans l'Alsace alors annexée par le Reich wilhelmien.

Il a suivi ses études à Strasbourg puis à Oxford où il a reçu en 1906 la bourse Rhodes pour ses études au Magdalen Collège[1].

Sa première poésie a été influencée par Stefan George et Charles Péguy, mais dès 1911, il a commencé à développer un style différent, inspiré notamment des amples versets de Walt Whitman[2].

Son livre Der Aufbruch, publié en 1914, est considéré comme une des œuvres majeures de l'expressionnisme.

Ernst Stadler a été tué lors de la bataille de Zandvoorde proche de Ypres dans les premiers mois de la Première Guerre mondiale[2].

Il repose au cimetière Saint-Louis-Robertsau, à Strasbourg.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En langue allemande[modifier | modifier le code]

  • Ernst Stadler Der Aufbruch (ed. Heinze Rölleke, Reclam, 1967)
  • Gedichte des Expressionismus (ed. Dietrich Bode, Reclam, 1966)

En langue française[modifier | modifier le code]

  • Der Aufbruch, choix de textes traduits par Guillevic, bilingue, Éditions Arfuyen, 1987
  • Le Départ, traduction intégrale par Philippe Abry, bilingue, Éditions Arfuyen, 2014.
  • Journal de guerre, 31 juillet - 22 octobre 1914, Kriegstagebuch traduit par Charles Fichter, Bf éd. 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hans Rollmann, « Ernst Stadler and Charles Péguy: The correspondence », Seminar: A Journal of Germanic Studies, vol. 21,‎ , p. 253–271Hans Rollmann, « Ernst Stadler and Charles Péguy: The correspondence », , 1985, p. p. 253–271 Hans Rollmann, |title = Die Berufung Ernst Stadlers an die Universität Toronto / Eine Dokumentation Seminar : A Journal of Germanic Studies, volume 18, issue 2, 1982, pages 79-113
  2. a et b (en) Hans Rollmann, « Ernst Stadler and Charles Péguy: The correspondence », Seminar: A Journal of Germanic Studies, vol. 21,‎ , p. 253–271

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :