Erno Crisa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Erno Crisa
Description de l'image Erno Crisa.jpg.
Naissance
Bizerte, Tunisie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Décès
Rome (Latium)
Italie
Profession Acteur

Ernesto Crisa, dit Tino Crisa ou Erno Crisa, parfois crédité James Parker ou Erno Grisa, né le à Bizerte en Tunisie[1] et mort le à Rome[2], est un danseur, culturiste et acteur italien de théâtre et de cinéma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ernesto Crisa est le fils d'une famille nombreuse d'immigrés siciliens originaires de Palerme. Après leur installation à Casablanca, son père ouvre une pâtisserie[3] et devient fournisseur de la famille royale du Maroc.

Il part à seize ans pour Paris, où il suit les cours de danse d'Olga Preobrajenska, puis devient danseur de revue[4]. Il participe à de nombreux concours culturistes sous le nom de Tino Crisa. En 1937, à 23 ans, il remporte la seconde place au concours de Monsieur Europe et se place en 1938 derrière Émile Bonnet pour le concours de Monsieur Monde[5],[6].

Il fait un bref passage au théâtre, jouant par exemple dans Dieu est innocent de Lucien Fabre[4] et commence en même temps dans le cinéma français dans des petits rôles.

En 1948, il rentre en Italie. Il danse à nouveau en revue dans Al grand hotel de Garinei et Giovanini (it). « Beau et blond comme un dieu grec », il obtient du succès auprès du public féminin grâce à son rôle dans Cuori senza frontiere (it) de Luigi Zampa en 1950[4]. Il devient surtout célèbre en incarnant le rôle du garde-chasse dans L'Amant de Lady Chatterley de Marc Allégret (1955) aux côtés de Danielle Darrieux.

Il meurt d'un accident vasculaire cérébral en plein tournage de film le 4 avril 1968.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De nombreuses sources citent des dates de naissance et de mort erronées, voir par exemple la fiche Erno Crisa sur le site de la BNF. De fait, Erno Crisa s'était « rajeuni » de dix ans pour sa carrière cinématographique.
  2. Erno Crisa sur le site de Unifrance
  3. René Debout, « Un fils du Maârif vedette de Messaline », Maroc-Presse,‎
  4. a, b et c (it) « Dizionario del cinema italiano : testi e strumenti per la scuola e l'università. Gli artisti : Vol. 3, Gli attori dal 1930 ai giorni nostri : T. 1. A - L », sur Google Books (consulté le 17 octobre 2016).
  5. « Crisa, Tino », sur musclememory.com (consulté le 17 octobre 2016)
  6. « TINO CRISA, Italien, classé 2e au concours du Plus Bel Athlète d'Europe, organisé par la Fédération Française de Culture Physique », La culture physique, no 571,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]