Ernestine Lambriquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ernestine Lambriquet
Madame Royale en compagnie du dauphin et d'Ernestine Lambriquet.jpg
Ernestine en compagnie du dauphin Louis-Joseph et de Madame Royale au Petit Trianon, vers 1789
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 35 ans)
Nom de naissance
Marie-Philippine Lambriquet
Pseudonyme
Ernestine Lambriquet
Père

Jacque Lambriquet (mort en 1794) (biologique)

Louis XVI (adoptif)
Mère

Marie-Philippine Noirot (morte en 1788) (biologique)

Marie-Antoinette (adoptive)
Fratrie

Louise-Catherine Lambriquet (née en 1776) (biologique)

Emelie-Marie Lambriquet (née en 1780) (biologique)

Auguste-Louis Lambriquet (né en 1781) (biologique)

Marie-Thérèse de France (adoptive)

Le dauphin Louis-Joseph (adoptif)

Louis XVII (adoptif)

Sophie de France (adoptive)

Marie-Philippine dite Ernestine Lambriquet, née en 1778 et morte en 1813, est une fille adoptive du roi et de la reine de France, Louis XVI et Marie-Antoinette d'Autriche[1]. Ils l'adoptent en 1788.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ernestine est la fille de Jacques Lambriquet (mort en 1794) et de Marie-Philippine Noirot (morte en 1788), elle naît à Versailles le 31 juillet 1778, son père est valet de chambre, du comte de Provence, sa mère travaille au château. Ernestine a deux sœurs (Louise-Catherine, née en 1776 et Emelie-Marie née en 1780) et un frère (Auguste-Louis, né en 1781). Avant son adoption, la reine Marie-Antoinette la choisit pour être la compagne de jeu et d'étude de sa fille Marie-Thérèse, dite Madame Royale. Après la mort de sa mère en 1788 (le 30 avril) elle est adoptée par Louis XVI et Marie-Antoinette (le 9 novembre 1788). Elle est traitée de la même manière que la princesse. Lors de la révolution, elle accompagnera la famille royale au palais des Tuileries. Lors de la fuite à Varennes elle est reconfiée à son père, elle retrouvera la famille royale, quand ces derniers reviendront à Paris, après que leur fuite a échoué. Lors de l'enfermement de la famille royale au Temple, la reine confie Ernestine à la sous-gouvernante des enfants de France. Son père sera guillotiné le 9 juillet 1794, à cause de ses contacts et de sa sympathie, pour Louis XVI.

Mariage et décès[modifier | modifier le code]

Elle épouse Jean-Charles-Germain Prempain, le 7 décembre 1810, ils n'eurent pas d'enfant.

Ernestine meurt à Paris, le 31 décembre 1813, à 35 ans.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nagel, Susan. Marie-Thérèse: The Fate of Marie Antoinette's Daughter. Bloomsbury, 2009.