Ernest Mason Satow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ernest Satow)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant britannique
Cet article est une ébauche concernant une personnalité britannique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ernest Mason Satow
YoungSatow.jpg

Ernest Mason Satow en 1869.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Upper Clapton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
ExeterVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
SatowVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
Distinction
Chevalier grand-croix de l'ordre de Saint-Michel et Saint-Georges (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ernest Mason Satow (Clapton, Londres, - Ottery St Mary dans le Devon, ), est un diplomate britannique ayant travaillé surtout au Japon mais aussi en Chine, au Siam (actuelle Thaïlande), en Uruguay et au Maroc. Il fut l'ami fidèle d'Itō Hirobumi.

Son fils Hisayoshi Takeda fut un des premiers grands botanistes japonais.

En 1906, en tant que'Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de la Grande-Bretagne auprès de l'empereur de Chine de la dynastie Qing, il est un des signataire d'un traité entre l'Empire britannique et la Chine impériale, nommé la Convention entre la Grande-Bretagne et la Chine relative au Tibet. Cette convention révise le Traité de Lhassa, signé dans la région, alors chinoise du Tibet, à la suite de l'invasion de l'armée de la colonie britannique du Raj britannique, dirigée par Francis Younghusband.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :