Ernest Reynaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Ernest Raynaud.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raynaud.
Ernest Reynaud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Ernest Raynaud, né le à Vias (Hérault) et mort le à Neuilly-sur-Seine, dit Robert Tréno, ou encore R. Tréno, est un journaliste libertaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1902 à Vias (Hérault). Issu d'un milieu modeste, il fait dans sa jeunesse de la prison pour des articles parus dans des journaux socialistes. Il entre comme correcteur au Canard enchaîné en 1924, puis devient ensuite rédacteur en 1932. Le milieu des correcteurs était à cette époque très en faveur des idées anarchistes.

Mobilisé dans le génie en 1939, il est fait prisonnier par les Allemands et détenu à Meaux. Après deux tentatives d'évasion, il réussit à filer et rejoint sa femme et sa fille à Paris. Il rejoint la zone Sud avec sa famille, guidé par un passeur. De début 1941 à la Libération, il est à Lyon. Il collabore au Journal et à l'hebdomadaire humoristique Guignol, en écrivant des articles multipliant les allusions irrévérencieuses à l'encontre de l'occupant allemand. Il a aussi des contacts avec les résistants de Lyon, et en particulier Georges Altman, un des dirigeants de Franc-Tireur.

De retour du maquis de l'Ardèche, il est inquiété par les Allemands et arrêté en août 1944, puis libéré. Il revient en septembre 1944 à Paris et reprend ses articles dans le Canard enchaîné. Il partage avec Georges Altman la rédaction en chef de Franc-Tireur, dont il démissionne en 1954 pour se consacrer au Canard enchaîné.

Ernest Raynaud dirigea le Canard enchaîné de 1953 à sa mort soudaine, survenue le . Il est inhumé dans le cimetière parisien de Bagneux[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]