Ernest Louis Carron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ernest Louis Carron est un céramiste, faïencier français, né le à Bourg-la-Reine[1], et, mort dans cette même commune le [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils aîné de Joseph Alphonse Carron et de Françoise Robert son épouse, faïencier. Il épouse Aline Louise Dicque et de leur union naîtra vers 1872 un fils Edouard Carron. Il est faïencier en 1876, 1891, 1896. Il reprendra en 1893 la direction de la faïencerie no 5 sise 5 Grande Rue, aujourd'hui le 31 Avenue du Général Leclerc (démolie en 1907) à la suite de son frère Jules Edouard Carron qui en avait pris les rênes en 1878 en étant locataire ou Directeur de l'entreprise dont Alphonse François Advant avait fait l'acquisition en 1876 et qu'il garda jusqu'en 1883. Ce sont les fours de cette manufacture que Pierre-Adrien Dalpayrat utilisera à ses débuts.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • no 356 du catalogue de l'exposition de Sceaux en 1986 comprenant : une garniture de cheminée, composée de deux chandeliers, deux petits vases, un panier à anses formant vide-poches, en faïence émaillée blanche dont le décor est peint en bleu, vert et rose et une pendule datée de la seconde moitié du XIXe siècle.
  • La paire de chandeliers, forme chantournée, décoré comme les deux vases (h. : 26 cm)
  • Les deux vases décorés de scènes maritimes, de paysages avec maison et église et des fleurs (h. : 7,5 cm)
  • Le panier au décor identique (dim. : 8 × 7 cm)
  • La pendule avec sa clef, style Louis XV Décorée sur la face d'un musicien sur un fond de paysage et au revers une marine sur les côtés des fleurs (h. : 41 cm). Cet ensemble est un don de Mme Bioret au Musée de l'Île-de-France, il avait été offert par son père à sa sœur comme cadeau de mariage. Jeune homme M. Bioret avait travaillé dans cette manufacture.

Expositions - Musées[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Poisson, Maddy Ariès, Christian Gautier, Sceaux-Bourg-la-Reine 150 ans de céramique, Narboni éd., impr. 1986 (ISBN 2-950-1397-0-1)
  • Dr Thore, Les anciennes fabriques de faïence et de porcelaine de l'arrondissement de Sceaux, 1868
  • Catalogue d'exposition 1975 Les faïenceries de Bourg-la-Reine
  • Geneviève Le Duc, La Manufacture de Bourg-la-Reine, faïences et porcelaines tendres 1772 - 1804, dans Cahiers de la céramique, du verre et des arts du feu, no 39, Sèvres, 1967
  • Dr A. Lesur, Faïenceries de Sceaux et de Bourg-la-Reine 1735-1913, dans Bulletin municipal officiel de Sceaux, 1969, no 38 et 39
  • Dr A Lesur, Propos et souvenirs autour des faïenceries de Bourg-la-Reine, Sceaux, Longwy, dans Bulletin municipal officiel de Bourg-la-Reine, no 58, 1977
  • Yvonne Dallot-Naudin et Alain Jacob, Une sœur de Mennecy, Bourg-la-Reine, A.B.C. Collection, 1983

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives des Hauts-de-Seine, commune de Bourg-la-Reine, acte de naissance no 13, année 1838 (consulté le 19 septembre 2014)
  2. Archives des Hauts-de-Seine, commune de Bourg-la-Reine, acte de décès no 52, année 1904 (consulté le 19 septembre 2014)