Ernest Kalas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ernest Kalas
Ernest Kalas.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
ReimsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Ernest Kalas est un architecte français né à Reims le 10 février 1861, décédé le 9 décembre 1928.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Ernest Kalas, architecte-décorateur[1] fut un savant d’une vaste érudition. Pendant la guerre, il fut l’architecte du palais de Fontainebleau. En 1922 il fonda l’Union rémoise des Arts décoratifs.

Nous lui devons le Palais du Champagne, pavillon réalisé pour l’Exposition universelle de 1900, et les celliers Mumm (1899)[2], que l’on peut toujours admirer rue de Mars.

Il épousa à Reims en 1886 Blanche Honorine Truchon (1866-1934), elle-même artiste peintre, et repose au Cimetière du Nord[3] en 1909.

Il va occuper les fonctions de conservateur au sein de l'association de la "Société des Amis du Vieux Reims" de défense et de protection de patrimoine de la ville. Il dresse en une centaine de pages en 1918 un état de la ville détruite par les bombardements des Allemands[4].

De 1919 à 1923, Ernest Kalas devient "inspecteur" du service archéologique de Reims rattaché au service des Monuments Historiques d'Henri Deneux, grâce à Paul Léon.

Les plans d'urbanisme de la reconstruction de Reims, projet Ford sont soumis à la Commission supérieure qui en vertu de la loi Cornudet[note 1] est chargée d'approuver les plans d’extension. Le 23 mai 1920, Kalas, inspecteur des fouilles historiques de Reims, s'oppose au plan "Ford" en publiant une vive critique dans Le Cri de Reims ; Le 29 mai cette commission le refuse et renvoi à la municipalité de Reims. André Hallays signe un article virulent à charge dans l'illustration du 5 juin 1920[5]. L'ultime version du plan est finalement adopté le 13 août 1920 et ne sera pas appliqué dans son ensemble[6].

Une rue Kalas existe à Reims.

Les plans Kalas[modifier | modifier le code]

Ernest Kalas est connu pour ses plans de Reims qui, à partir des données archéologiques et leur ordonnancement chronologique, essayent de rendre une compte de l'évolution de la ville gallo-romaine aux différentes époques. Ces plans devaient accompagner l'Histoire de Reims de Georges Boussinesq et Gustave Laurent. Il travailla sur ces plans avec le soutien de Paul Léon. Ils furent présentés pour la première fois lors du Congrès national d'archéologie à Reims en 1911. L'histoire de Reims ne paraîtra qu'en 1933 et sans la contribution d'Ernest Kalas, sans doute suite aux positions qu'il prit pour la sauvegarde du patrimoine historique de la Reims contre la municipalité de l'époque [1]. Les historiens locaux du Rha (Reims histoire archélologie, Robert Neiss et Jean-Jacques Valette[7]) en dénombrent douze au format 42 × 60 cm à l'échelle 1/13000. Ces plans furent publiés par étapes et restent aux archives de la SAVR les documents originaux, plans et notes, des conférences données par Ernest Kalas en 1924. Ces plans furent publiés par Maurice Hollande en 1962[8]avec une version complétée en 1976[9].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La loi Cornudet du 14 mars 1919 ordonnait aux villes de plus de 10 000 habitants d'établir dans les trois ans un projet d'aménagement, d'embellissement et d'extension. Ce plan, une fois déclaré d'utilité publique par le Conseil d'Etat, deviendrait la référence obligée pour tous les travaux publics et privés. La loi visait avant tout la reconstruction des villes détruites du Nord et de l'Est.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b L’architecte E. Kalas, sa série de plans de Reims, l’archéologie et la guerre 14-18 à Reims
  2. Champagne Mumm, Plan de 1898 de la façade des celliers d'expédition
  3. Michelle Morlet, Hugues Krafft (1853-1935), Regard sur notre patrimoine, SAVR n° 6, Reims
  4. Kalas, Ernest, Les aspects de la ville de Reims à la veille de l'armistice, Travaux de l'Académie de Reims, 137° volume, 1922-23
  5. L'Illustration N°4031 du 5 juin 1920 page 349
  6. Dominique Potier, Reims 1919-1930, reconstruire la cité, Editions Carnet de Sentier, Reims, 2015
  7. http://www.reims-histoire-archeologie.com
  8. Maurice Hollande, Essai sur la topographie de Reims, tiré à part de la Champagne économique de 1961-62
  9. Maurice Hollande, Essai sur la topographie de Reims, SAVR, Reims, 1976

Source[modifier | modifier le code]

  • Kalas E., Les aspects du Vieux Reims, la ville à l'arrivée des Romains, Travaux de l'Académie de Reims, 129° vol., 1910-1911, Reims
  • Druart R., La vie et l'œuvre de Ernest Kalas, éd. du pampre, Reims, 1937.
  • Hollande M., Essai sur la topographie de Reims, SAVR, Reims, 1962.
  • Hollande M, Essai sur la topographie de Reims, SAVR, 1976, Reims, édition augmentée et mise à jour.
  • Olivier Rigaud et Marc Bédarida, Reims Reconstruction 1920-1930, Ville de Reims, 1988.
  • Dominique Potier, Reims 1919-1930, reconstruire la cité, Editions Carnet de Sentier, Reims, 2015, (ISBN 978-2-9553-7290-6)
  • François-Xavier Tassel, La reconstruction de Reims après 1918, illustration de la naissance d'un urbanisme d'État, thèse de doctorat, Université de Paris VIII, 1987.

Liens externes[modifier | modifier le code]