Ernest Hendlé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ernest Hendlé
Hendle, Ernest Charles.jpg
Fonctions
Préfet de la Seine-Maritime
-
Georges Mastier (d)
Préfet de Saône-et-Loire
-
Charles Falcon de Cimier (d)
Jean Camille Edouard Bertereau (d)
Préfet de Saône-et-Loire
-
Joseph Sers (d)
Charles Falcon de Cimier (d)
Préfet de l'Yonne
-
Emile du Crest de Villeneuve (d)
Préfet de Loir-et-Cher
-
Préfet de la Creuse
-
Henri Amiard (d)
Préfet du Nord
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
CaenVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Enfant
Albert Hendlé (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Archives conservées par
Archives nationales (F/1bI/347, F/1bI/156/5,LH/1281)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

Ernest Hendlé, né le à Paris (ancien 3e[2]), mort le à Caen[3], est un haut fonctionnaire français, préfet sous la Troisième République.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un négociant. De 1864 à 1870, il est avocat à Paris.

Il est présent lors des inaugurations de l'Exposition nationale et régionale de Rouen en 1884 et de l'Exposition nationale et coloniale de Rouen en 1896.

Il est membre de la Franc-maçonnerie[4].

Le à Paris, il épouse Betty, fille d'Albert Cohn[5]. Son fils Albert sera préfet du Calvados.

Carrière[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Questions politiques et sociales, Paris, Noirot, 1868
  • La Séparation de l'Église et de l'État, Paris, Le Chevalier, 1869

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/UD/FRAN_IR_001514/d_961 »
  2. Bargeton 1994, p. 289. Il n’est pas rappelé qu’il s’agit de l’ancien arrondissement.
  3. Chez son fils, 33 rue de Caumont.
  4. Hubert Grosdidier (dir.) (préf. Jean-Robert Ragache), La Franc-Maçonnerie à Rouen de 1803 à 1918, Rouen, éd. des Falaises, , 208 p. (ISBN 978-2-84811-348-7).
  5. Isidore Loeb, Biographie d'Albert Cohn, Paris, Durlacher, , 180 p. (BNF 36027443, lire en ligne), p. 14-16.
  6. « Cote LH/1281/33 », base Léonore, ministère français de la Culture.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Mort de M. Hendlé », Le Journal de Rouen, 8 février 1900, p. 2.
  • René Bargeton, Dictionnaire biographique des préfets (septembre 1870-mai 1982), Paris, Archives nationales, , 555 p. (ISBN 2-86000-232-4), « Hendlé (Ernest Charles) », p. 289-290.
  • Gérard da Silva, « Un sage laïque de la République », dans 1905 ! La loi de séparation des Églises et de l’État, Syllepse, 2005.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :