Ernest Havet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ernest Havet de l'Académie des Sciences morales et politiques, (Photographie Eugène Pirou)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Havet.

Eugène Auguste Ernest Havet, né à Paris le 11 avril 1813 et mort le 21 décembre 1889 à Paris 1er arrondissement, (16 place Vendôme), est un historien français, spécialiste de l'histoire religieuse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études au lycée Saint-Louis et fut admis en 1832 à l'École normale de Paris, dans les deux sections littéraire et scientifique à la fois. Agrégé des classes supérieures en 1834, il fut nommé professeur de rhétorique à Dijon. Il n'y demeura pas longtemps. En 1840,le ministre de l'instruction publique le rappela à Paris : il fut d'abord chargé du cours de littérature grecque à l'École normale, il prit le grade de docteur en 1843, fut nommé l'année suivante professeur-suppléant à la chaire d'éloquence latine à la Sorbonne et devint professeur titulaire du même cours au collège de France en 1854.

De 1852 à 1862 il est professeur de littérature française à l'École polytechnique[1]. Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1880.

On doit à M. Ernest Havet nombre d'ouvrages importants qui ont marqué profondément dans la littérature et la philologie. Son édition des Pensées de Pascal fut un véritable événement, et elle est restée célèbre à bon droit. Au moment où M. Renan, son ami, publia la Vie de Jésus, M. Havet fit paraître une brochure : Jésus dans l'histoire, dont le retentissement fut; considérable. On doit encore au savant écrivain beaucoup d'autres travaux, insérés dans la Revue des Deux Mondes, traitaient de la modernité des prophètes.

Ernest Havet a collaboré au Journal de l'Instruction publique, au Temps, à la Revue Moderne, à la Revue contemporaine, à la Revue des Deux Mondes, etc.

Ernest Havet est le fils de Jacques-Antoine Havet et de Victoire-Julie Cavelier, époux de Louise-Antoinette-Lucile Bourdon, père de Louis et de Julien Havet.

Sépulture d'Ernest HAVET & de Julien HAVET - Cimetière Montmartre

Sources biographiques[modifier | modifier le code]

  • Ernest Havet et son œuvre religieuse par Maurice Vernes, « La Nouvelle revue », 1894, pages 673 à 694
  • « Dictionnaire général de biographie contemporaine française et étrangère ; Adolphe Bitard ; 1878 » page 637
  • Décès d'Ernest Havet, son portrait, gravure d'Eugène Pirou, « L'Univers illustré » 18 janvier 1890, pages 36 et 38
  • L’acte de décès d’Auguste-Eugène-Ernest Havet sur le site des Archives de Paris 1er à la date du 22 décembre 1889, acte no 888

Références[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire des professeurs des facultés des lettres et des sciences en France (1808-1880) [1]

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Pensées de Pascal publiées dans leur texte authentique avec un commentaire suivi et une étude littéraire (1852)
  • Le Christianisme et ses origines (4 volumes, 1871-84) Tomes I et II : L'Hellénisme. Tome III : Le Judaïsme. Tome IV : Le Nouveau Testament.
  • De la Rhétorique d'Aristote et De Homericorum poematum origine et unitate (1843) - Thèses de doctorat.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :