Ernest Gravier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gravier.

Ernest Gravier
Image illustrative de l’article Ernest Gravier
Gravier (2e joueur debout) et l'équipe de France en 1924.
Biographie
Nationalité Français
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu Montbeugny
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
Lieu Saint-Rémy-de-Provence
Poste Défenseur
Parcours senior1
SaisonsClubsM (B.)
Flag of France.svg Nîmes olympique
-Flag of France.svg Cercle athlétique de Paris
-Flag of France.svg Red Star FC
-Flag of France.svg FC Sète
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
-Flag of France.svg France 11 (1)
1 Matchs de championnat uniquement.
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Ernest Gravier est un footballeur français né le à Montbeugny dans l’Allier[1] et mort le (à 72 ans) à Saint-Rémy-de-Provence[2]. Il évolue au poste d'attaquant[3], d'intérieur ou d'arrière[4].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Finale de la Coupe de France 1920 : le défenseur havrais Grivel sauve son gardien sous les yeux d'Ernest Gravier, à droite[5].

Il commence sa carrière de footballeur au Cercle Athlétique de Paris[3] en 1906[4]. Avec le CA Paris, il est champion de Paris en 1909 et remporte les Trophée de France en 1911 et 1913[4]. Il remporte sous le maillot du CA Paris également la Coupe de France 1919-1920 en battant Le Havre Athletic Club par 2-1 en finale[6]. Ses coéquipiers sont alors entre autres les internationaux français Henri Bard, Marcel Vanco, Maurice Bigué, André Allègre, André Poullain et Louis Mesnier, ainsi que les internationaux suisses Ivan Dreyfus et Robert Pache[6].

Il quitte le CAP en 1920 et joue une saison[4] au Red Star[3] avec lequel il remporte une deuxième Coupe de France consécutive en 1920-1921, disputant notamment le quart de finale victorieux 4-0 contre l'AS Cannes.

Après ce titre, Ernest Gravier joue au CASG Paris puis au FC Sète[note 1],[3], avec lequel il devient cinq années consécutivement champion du Sud-Est[4]. Il termine sa carrière en 1930[4], après avoir encore porté les maillots du Nîmes Olympique et de l'Athlétic Club Arlésien[3].

Carrière en sélection[modifier | modifier le code]

Ernest Gravier est également sélectionné onze fois en équipe de France de 1911 à 1924[3]. Il marque le quatrième but de la victoire française 1-4 au Luxembourg le 29 octobre 1911 devant 4 000 spectateurs[7]. Après avoir honoré six sélections en 1911, il revient en équipe de France douze ans plus tard[8] et participe en 1924 aux Jeux olympiques d'été de Paris[9] où la France perd en quarts de finale contre l'Uruguay futur vainqueur de l'épreuve.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le FC Sète s'appelle à l'époque officiellement FC Cette, l'orthographe Sète étant réinstaurée en 1928.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l'Allier, Commune de Montbeugny, acte de naissance no 12, année 1892 (avec mention marginale de décès)
  2. « Fiche d’Ernest Gravier », sur footballdatabase.eu
  3. a b c d e et f « Fiche d'Ernest Gravier », sur fff.fr (consulté le 20 octobre 2018)
  4. a b c d e et f « Ernest Gravier », sur allezredstar.com, (consulté le 31 octobre 2009)
  5. Pierre-Marie Descamps, Gérard Ejnès et Jacques Hennaux, Coupe de France: La folle épopée, L'Équipe, , 80-81 p. (ISBN 2915535620, lire en ligne)
  6. a et b « Coupe de France, Saison 1919 - 1920, Finale » (consulté le 27 octobre 2009)
  7. « Rapport du match Luxembourg - France, 29 octobre 1911 », sur fff.fr (consulté le 31 octobre 2009)
  8. « Rapport du match France - Norvège, 28 octobre 1923 », sur fff.fr (consulté le 31 octobre 2009)
  9. « Fiche d'Ernest Gravier », sur fifa.com (consulté le 31 octobre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]