Ernest Couteaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coûteaux.

Ernest Couteaux
Fonctions
Conseiller de la République du Nord
Prédécesseur -
Successeur Armand Coquart (SFIO)
Député de la 2e circonscription de Valenciennes
Prédécesseur Léon Millot (Gauche radicale)
Successeur Arthur Musmeaux (PCF)
Député du Nord
(scrutin majoritaire-proportionnel par département)
Prédécesseur Henri Durre (Parti socialiste)
Successeur Léon Millot (Gauche radicale)
Président du Conseil général du Nord
Prédécesseur Augustin Laurent (SFIO)
Successeur Augustin Laurent (SFIO)
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton de Saint-Amand-les-Eaux-Rive droite)
Prédécesseur Jules Sirot (Républicain)
Successeur Alfred Lemaître (PCF)
Maire de Saint-Amand-les-Eaux
Prédécesseur Émile Davaine (Gauche démocratique)
Successeur Alfred Lemaitre (PCF)
Prédécesseur Alfred Lemaitre (PCF)
Successeur Paul Manouvrier (SFIO)
Biographie
Nom de naissance Ernest, Clément, Désiré Couteaux
Date de naissance
Lieu de naissance Fourmies (Nord)
Date de décès (à 66 ans)
Lieu de décès Saint-Amand-les-Eaux (Nord)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique SFIO
Profession Géomètre

Ernest Couteaux
Maires de Saint-Amand-les-Eaux

Ernest Couteaux, né le à Fourmies (Nord) et décédé le à Saint-Amand-les-Eaux (Nord), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa tombe.

Élève du collège de Saint-Amand-les-Eaux, Ernest Couteaux y obtient son baccalauréat ès sciences, puis va faire son droit à Paris. Il entre ensuite au cadastre du Nord. il fut élu conseiller d'arrondissement de Valenciennes en 1904 et Conseiller général du Canton de Saint-Amand-les-Eaux-Rive droite en 1913, pour être constamment réélu depuis. D'abord secrétaire de l'Assemblée départementale, il en fut vice-président, puis président. Conseiller municipal de Saint-Amand-les-Eaux en 1912, il fut toujours réélu, et accéda à la fonction de maire en 1919. Il conserva l'écharpe de maire jusqu'en 1943 et la retrouva en 1947 puis il deviendra député du Nord de 1919 à 1928 et de 1932 à 1936. Sous le régime de Vichy, en reprenant son projet législatif du 7 mars 1928, la loi du 7 octobre 19404, - parue au JO le 26 octobre - crée un Ordre des médecins comprenant le Conseil supérieur de la médecine et les Conseils départementaux. À la Libération, il deviendra conseiller de la République du Nord jusqu'à son décès[1],[2].

Il est enterré au cimetière central de Saint-Amand-les-Eaux, près de l'entrée, du carré militaire, et à côté de la tombe de Louise de Bettignies.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Ernest Couteaux », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]