Ernest Correlleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ernest Correlleau
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Ernest Correlleau, est un peintre français, né en 1892 et mort en 1936.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ernest Correlleau[1] est le fils d'Ernest Correlleau[2], un notaire de Pont-Aven, et de Marie Yvonne Carer[3]. Il est prisonnier en Allemagne pendant la Première Guerre mondiale. En 1920, alors étudiant en droit, il épouse Julia Louédec[4], qui tient avec ses sœurs l'Hôtel de la Poste[5] et qui devient le lieu principal d'hébergement et de rencontre des peintres à Pont-Aven pendant l'Entre-deux-guerres[6]. Leur fille Nicole Corelleau, née en 1923 (décédée en avril 1984), prit la suite dans la décennie 1950. De nombreux artistes et intellectuels ont fréquenté l'Hôtel de la Poste : Maurice Asselin, Pierre Vaillant, Pierre Mac Orlan, Maurice de Vlaminck, Émile Jourdan, Fernand Jobert, Jean Lachaud , Yves Mirande, Paul Fort, Max Jacob, Alan Stivell, Gilles Servat, Glenmor, Xavier Grall, Curnonsky, William Scott[7], etc.[8].

Pierre-Eugène Clairin, ami d'Ernest Correlleau, décrit ainsi son arrivée à Pont-Aven : « Pilote à l’escadrille 219 pendant la guerre, nous avions comme dessinateur Fernand Morin (1878-1937), peintre vendéen, ami de Moret, qui habitait un atelier au quai de Pont-Aven. C’est lui qui me fit choisir Pont-Aven, lieu de ma démobilisation en 1919. Par lui aussi, ami de Maître Correlleau, je connus Ernest Correlleau retour de captivité. Une amitié réciproque naquit de suite et nous nous installâmes aussitôt dans les ateliers de Lezaven (ancien atelier de Paul Gauguin) »[8], achetés par Ernest Correlleau.

En 1929, il expose au Salon des Tuileries les toiles Entrée de ferme et Paysage de l'Aveu[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ernest Correlleau : Fête foraine à Pont-Aven (1925, musée du Faouët)

René Le Bihan a écrit à son propos : « Il sut saisir la vie locale avec franchise et naïveté. Si la maladie l'emporta en 1936, ses paysages de Pont-Aven, ses natures mortes gardent intacte sa fraîcheur de regard »[10].

  • Fête foraine à Pont-Aven (1925, musée du Faouët)
  • Kiki de Montparnasse (huile sur toile)[6]
  • Portrait de Jacky (huile sur toile, vers 1932)[6]
  • Nature morte aux homards et à la soupière (huile sur toile)[6]
  • Le vase aux camélias (collection privée)[11]
  • Le paysage de Nizon (Musée de Pont-Aven)

L'atelier d'Ernest Correlleau, installé dans une annexe de l'Hôtel de la Poste, a été transformé en galerie d'art par son petit-fils Patrick Le Floc'h-Correlleau (1944-2005)[12].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Séverine Palmade : L'Hôtel de la Poste. Au rendez-vous des artistes, chez Ernest et Julia Correlleau, Société des Amis du Musée de Pont-Aven, 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.correlleau.com/images/couple-correlleau.jpg
  2. Ernest Correlleau, né le à Varades (Loire inférieure), mort le à Pont-Aven
  3. Marie Yvonne Carer, née le à Baye (Finistère), décédée le à Pont-Aven
  4. Julia Louédec, fille de François Louédec et Françoise Le Grand, décédée en 1962, voir http://www.pontaven.com/Julia-Correlleau
  5. http://www.correlleau.com/h/poste.html
  6. a b c et d Nanga, « Correlleau à Pont-Aven », sur www.correlleau.com (consulté le 13 décembre 2016)
  7. http://www.gazette-drouot.com/static/magazine_ventes_aux_encheres/coup_de_coeur_enchere/070506_scott.html
  8. a et b Julia Correlleau sur pontaven.com
  9. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 318
  10. René Le Bihan, Peintres de ¨Pont-Aven - 2e génération : Correlleau et ses amis, catalogue de l'exposition qui se tint au château de Trévarez du 11 juillet au 30 août 1998
  11. http://www.thierry-lannon.com/php/article/fo/article.php?cle_article=Akd952fPUI204562453608UGcvFddDS28200711&id_article=35673&cle_vente=vxd155687805mzocnp20zA28200711&id_vente=359
  12. http://www.pontaven.com/Galerie-L-Atelier-d-ERNEST-CORRELLEAU-548

Liens externes[modifier | modifier le code]