Ernest Chantre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chantre.
image illustrant l’archéologie
Cet article est une ébauche concernant l’archéologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ernest Chantre
Archéologue
Image illustrative de l'article Ernest Chantre
Ernest Chantre (1895)
Naissance
Lyon
Décès (à 81 ans)
Écully
Nationalité Drapeau de la France France

Ernest Chantre, né le , à Lyon, mort le à Écully (Rhône), est un archéologue, naturaliste et anthropologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Spécialiste du Caucase, de l'Arménie et de l'Anatolie, Ernest Chantre y effectue plusieurs missions d'études.

Il est membre de nombreuses fondations, associations ou académies scientifiques, et fonde en 1881 la société d'anthropologie de Lyon. Il est également sous-directeur du Museum d'histoire naturelle de Lyon de 1877 à 1910.

Professeur à l’université, on lui doit la création de l’enseignement de l’anthropologie à Lyon, tout d’abord à la Faculté des sciences, puis à la Faculté des lettres.

Il côtoie lors de ses recherches, Claudius Savoye et Jos Jullien. tous passionnés par la période de la préhistoire.

Il est fait chevalier de la Légion d’honneur pour l’ensemble de sa carrière scientifique, et reçoit de nombreuses décorations, des titres scientifiques et des honneurs officiels, notamment en Russie et en Égypte.

Il donne une partie de ses archives aux Archives départementales du Rhône en 1913, et en lègue une autre partie par testament[1].

Travaux et publications[2][modifier | modifier le code]

Ce ne sont que quelques publications[3] :

  • 1874 : L'Âge de la pierre et l'âge du bronze en Troade et en Grèce.
  • 1887 : Carte ethnologique du Caucase, dressée.
  • 1898 : Le Congrès des orientalistes. Compte-rendu.
  • 1902 : En collaboration avec Claudius Savoye, Répertoire et carte paléo-ethnologique du département de Saône-et-Loire....
  • 1879-1880 : En collaboration avec Albert Falsan, Monographie géologique des anciens glaciers et du terrain erratique de la partie moyenne du bassin du Rhône, Lyon, impr. de Pitrat aîné [lire en ligne le tome 1] [lire en ligne le tome 2].
  • 1878 : En collaboration avec Louis Lortet, Recherche sur les mastodontes et les faunes mammalogiques qui les accompagnent.
  • 1872 : En collaboration avec Louis Lortet, Études paléontologiques dans le Bassin du Rhône. Période quaternaire.

Sociétés savantes et titres honorifiques[modifier | modifier le code]

Il était membre de[3] :

  • Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, 1845 à 1924.
  • Académie de Savoie, agrégé en 1877.
  • Comité des travaux historiques et scientifiques, membre non résidant, 1891 à 1922.
  • Société d'anthropologie de Lyon.
  • Société préhistorique française, dont il était un des membres fondateurs, 1904.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon, Ernest Chantre, archéologue, 1772-1922 (16 J 1-20), Lyon, 2006, 2015, 11 p.
  2. « Ernest Chantre (1843-1924) (data.bnf.fr) », sur data.bnf.fr (consulté le 26 septembre 2015).
  3. a et b (fr) « CHANTRE Ernest, 1843 - 1924 », sur Le comité des travaux historiques et scientifiques (consulté le 4 juillet 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]