Ernest-Bernard Allo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ernest-Bernard Allo
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Ordre religieux

Ernest-Bernard Allo, né à Quintin (Côtes-du-Nord) le , mort à Étiolles (Seine-et-Oise) le , est un dominicain français, théologien catholique, spécialiste d'exégèse du Nouveau Testament et de l'histoire des religions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un médecin, il fit ses études à l'École Saint-Charles de Saint-Brieuc, puis au collège Stanislas à Paris. Le , il prit l'habit dominicain, et le fit profession simple à Amiens. De 1894 à 1900, il fit des études ecclésiastiques, d'abord au couvent Saint-Dominique de Corbara (Corse), ensuite au noviciat de Flavigny-sur-Ozerain (Côte-d'Or). Le , il reçut la tonsure et les ordres mineurs, le il fit sa profession solennelle, et le il fut ordonné prêtre.

De l'automne 1900 à 1904, il enseigna la théologie dogmatique au séminaire syro-chaldéen Saint-Jean de Mossoul (fondé par les dominicains en 1878)[1]. Le , il fut affecté par le maître de l'Ordre, André Frühwirth, au couvent Saint-Étienne de Jérusalem (siège de l'École biblique française), et nommé lecteur de théologie dogmatique. Ensuite, de 1905 à 1930, il fut professeur d'exégèse néotestamentaire à l'Université catholique de Fribourg (Suisse). Il y fut deux fois doyen de la faculté de théologie, et recteur en 1922/23[2]. De 1930 à 1938, il occupa la chaire d'histoire des religions et y adjoignit un cours de missiologie. Il se démit de son enseignement fribourgeois le et gagna peu après le couvent d'Étiolles. Le , il fut nommé consulteur de la Commission pontificale biblique par le pape Pie XII.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le travail d'après saint Paul, Paris, P. Lethielleux, 1914.
  • Saint Jean. L'Apocalypse, Paris, J. Gabalda, 1921.
  • L'Empire romain et l'Église, Fribourg, Fragnière, 1929.
  • Plaies d'Europe et baumes du Gange, Paris, Éditions du Cerf, 1931.
  • Saint Paul. Première épître aux Corinthiens, Paris, J. Gabalda, 1934.
  • Paul apôtre de Jésus-Christ, Paris, Éditions du Cerf, 1942.
  • L'évangile spirituel de saint Jean, suivi de Le Règne de Dieu et le monde, Paris, Éditions du Cerf, 1944.
  • Évangile et évangélistes, Paris, Éditions du Cerf, 1944.
  • Saint Paul. Seconde épître aux Corinthiens, Paris, J. Gabalda, 1956.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De décembre 1901 à octobre 1902, il y fut confronté à une affaire de « possédés » parmi les séminaristes sur laquelle il fit un rapport : voir Jean Maurice Fiey, « L'affaire des "possédés" de Mossoul en 1902 », Mémoire dominicaine, n° 9, automne 1996, p. 139-164.
  2. « Allo, Ernest Bernard-Marie », sur hls-dhs-dss.ch (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]