Ermitage Nuestra Señora del Val

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ermitage Nuestra Señora del Val
Image illustrative de l’article Ermitage Nuestra Señora del Val
Façade principale de l'ermitage de la Virgen del Val, reconstruite en 1926 dans le style néo-mudéjar.
Présentation
Culte Catholique
Type église paroissiale
Architecte Martín Pastells y Papell (1926)
José de Azpiroz y Azpiroz (1926)
Autres campagnes de travaux 1376: édification d'une nouvelle église
1926 : restauration
Style dominant néo-mudéjar
Géographie
Pays Espagne
Province Communauté de Madrid
Ville Alcalá de Henares
Coordonnées 40° 29′ 03″ nord, 3° 20′ 24″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Alcalá de Henares

(Voir situation sur carte : Alcalá de Henares)
Ermitage Nuestra Señora del Val
Vitrail de Carlos Manzanedo (1999) dédié à la Vierge d'El Val et à la façade du Colegio Mayor de San Ildefonso.
Retable reproduisant la chaire du paranymphe de l'université d'Alcalá.

L'ermitage Nuestra Señora del Val est une petite église chrétienne dédiée à la Vierge d'El Val, patronne de la commune d'Alcalá de Henares. Cet ermitage se situe à l'extrémité de l'avenue du même nom et a été construit pour honorer le miracle d'un berger sauvé après avoir risqué de se noyer dans la rivière Henares.

Légendes[modifier | modifier le code]

Le miracle de l'eau[modifier | modifier le code]

La légende mentionne que vers l'an 1184 un fermier d'Alcalá de Henares tombe dans la rivière Henares. Pendant qu'il était en train de se noyer, il demande une aide divine. C'est alors qu'apparaît la Vierge pour l'arracher du courant. Quelques mois plus tard sur le même lieu, une image de la Vierge est apparue avec l'Enfant Jésus, taillés dans de l'albâtre. Quand le fermier découvre la statue, il va la porter dans la maison de son maître pour protéger sa famille. Peu de temps après, la Vierge réapparait près de la rivière. Devant le nombre d'apparition de la Vierge sur à cet endroit, il est décidé de construire sur le lieu-même une chapelle[1].

Les apparitions[modifier | modifier le code]

Une fois l'ermitage construit près de la rivière, il y eut d'autres apparitions comme le devant la porte du Colegio Mayor de San Ildefonso, ce qui a motivé la Real Academia de Teología de la nommer patronne de l'université d'Alcalá de Henares le [2].

Le , une nouvelle apparition a lieu devant la porte de la cathédrale d'Alcalá de Henares.

L'image de la Vierge a fait procession en plusieurs occasions pour demander la pluie lors d'importantes sécheresses.

Architecture[modifier | modifier le code]

Nous ignorons l'apparence qu'a pu avoir le premier ermitage. Plus tard, en 1376, sur ordre de l'archevêque de Tolède, Pierre Tenorio, une autre église est édifiée sur l'emplacement du premier ermitage, mais cette fois dans un style gothique. L'ermitage est resté dans ce style jusqu'à la Guerre d'indépendance espagnole, où il fut pillé et incendié. En 1926, il est reconstruit dans un style néogothique et néo-mudéjar sur un projet initial de l'architecte municipal Martín Pastells y Papell et une conception définitive, plus modeste, d'un autre architecte municipal José de Azpiroz y Azpiroz. C'est cette dernière évolution architecturale qui est encore visible actuellement sur l'église.

Extérieur[modifier | modifier le code]

L'aspect extérieur est sobre avec l'absence d'ornements. À l'entrée, il y a un porche qui conserve les armoiries de Pierre Tenorio, et dans la partie supérieure un clocher avec deux cloches.

Vue générale de l'ermitage. 
Vue de l'entrée de l'ermitage depuis le parc. 

Intérieur[modifier | modifier le code]

Il faut remarquer la présence d'un grand retable, une reproduction de la paranymphe par l'université d'Alcalá qui contient une copie de l'image taillée de la Vierge et de l'enfant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) La leyenda de la Virgen del Val sur wordpress.com. Consulté le 2 octobre 2014.
  2. Marchamalo Sánchez 2016, p. 177

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (es) R. Alises et P. Bueno, De la aldea medieval a la ciudad actual, Alcalá de Henares, Ayuntamiento de Alcalá de Henares, (ISBN 84-87914-06-3, OCLC 767726371)
  • (es) P. Ballesteros Torres, La Virgen del Val a finales del siglo XVIII, Puerta de Madrid,
  • (es) J. Chalud Gómez-Ramos, La Virgen del Val hace 100 años, Puerta de Madrid,
  • (es) L. M. Diego Pareja, La Virgen del Val entre la historia y la leyenda, Alcalá de Henares, BROCAR, (ISBN 84-87068-13-8)
  • (es) J. Fernández Majolero, Historia de la Cofradía de Nuestra Señora del Val : Contribución al estudio de la religiosidad popular en Alcalá de Henares, Alcalá de Henares, Cofradía de la Virgen del Val, (ISBN 84-609-7014-0)
  • (es) R. L. Kagan, Historia de la Santísima Virgen del Val. Alcalá, Alcalá de Henares, Cofradía de la Santísima Virgen del Val,
  • (es) A. Marchamalo Sánchez, Historia y arquitectura de la Iglesia Magistral de Alcalá de Henares, Alcalá de Henares, Institución de Estudios Complutenses,
  • (es) R. Sanz de Diego, La ermita del Val: algo de historia, bastante de tradición, y no poco de leyenda sobre la capilla de la Virgen Patrona de Alcalá de Henares, Alcalá de Henares,

Article[modifier | modifier le code]

  • (es) B. Vaquero Chinarro et M. J. Rubio Fuentes, « Vestigios epigráficos y heráldicos en la capilla de Nuestra Señora del Val », Institución de Estudios Complutenses. Fundación Marqués de Santillana y Centro de Estudios Seguntinos, Alcalá de Henares,‎ , p. 641-658

Liens externes[modifier | modifier le code]