Erik Jan Hanussen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Erik Jan Hanussen
Erik Jan Hanussen seance.png
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Noms de naissance
Harschel Steinschneider
Hermann SteinschneiderVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Hermann Steinschneider, dit Erik Jan Hanussen, (2 juin 1889, Vienne - 25 mars 1933, Berlin), était un illusionniste, voyant et hypnotiseur, personnalité célèbre du music-hall en Allemagne durant l'entre-deux-guerres. Il est notamment connu pour avoir conseillé Hitler au début du nazisme, sur la façon de mettre en scène ses discours.

Origines[modifier | modifier le code]

Bien que Hanussen ait prétendu être un aristocrate danois, il était en fait un Juif tchèque, né Hermann Steinschneider. Hanussen père, Siegfried Steinschneider (1858, Prostějov - 1910) était acteur et gardien d'une synagogue, et marié à Julie Kohn Antonie à Vienne, en Autriche.

Carrière[modifier | modifier le code]

Hanussen devint célèbre grâce à ses représentations à la Scala de Berlin où il accomplissait des performances d'hypnose et où il lisait dans les pensées des spectateurs[1].

De nombreuses légendes abondent quant aux rencontres entre Hanussen et Adolf Hitler. Celui-ci l'aurait notamment rencontré juste avant les élections allemandes, en novembre 1932, pour lui enseigner des techniques de contrôle des masses, en employant une gestuelle particulière et en ayant recours à différents effets dramatiques.

En 1943, l’institution américaine Office of Strategic Services, dans le cadre de la rédaction d'un profil psychologique d'Hitler écrivait : « Durant le début des années 1920, Hitler reçut des leçons régulières de rhétorique et de psychologie de la foule d'un homme nommé Hamissen qui était aussi un astrologue et diseur de bonne aventure. Il était très intelligent et enseigna à Hitler l'importance de mettre en scène ses réunions publiques afin d'obtenir les meilleurs effets spectaculaires ».

En 1931, Hanussen acheta une imprimerie à Breslau et fit paraître un journal occultiste : Hanussen Magazin et Bunte Wochenschau.

Hanussen disparut le 25 mars 1933 dans des conditions troubles (hypothèses de la disparition : assassinat par des SA, utilisation par Hanussen de techniques d'illusionnisme)[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Mentalisme.
  2. Voir Christopher Nolan, Le Prestige, 2006.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe AZIZ, Histoire du IIIe Reich. Les Maîtres secrets de Hitler, Genève, Éditions Idégraf, Collection Histoire n° 1 - Historama VERNOY, 1978, Troisième partie, Chapitre II "Le charlatan du Führer", p. 143 à p. 163.

Cinéma[modifier | modifier le code]