Erick Benzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Erick Benzi
Image dans Infobox.
Erick Benzi
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Éric Fernand BenziVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Erick BenziVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web
Distinction

Éric Fernand Benzi, dit Erick Benzi, né le à Marseille, est un auteur-compositeur, musicien et producteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Benzi naît le à Marseille, en France[1].

Ancien membre du groupe Canada[2],[3],[4], formé de Jacques Veneruso, Gildas Arzel et Gwenn Arzel, Erick Benzi contribue, depuis les années 1990, comme auteur-compositeur, musicien et/ou producteur[1], à la création des disques d'artistes tels que Jean-Jacques Goldman[5], Johnny Hallyday[6],[7] et Céline Dion[2],[8].

Erick Benzi est le propriétaire d'un studio d'enregistrement Le Bateau-Lune[réf. souhaitée] et éditeur à travers la société Erk Music[9].

En 2007, Erick Benzi est membre du groupe El Club (formé de Gildas Arzel, Christian Séguret et Michael Jones) avec un premier album[10]. Il est membre du groupe New-yorkais « Invisible blue » depuis 2010[réf. souhaitée]. Il continue à participer à différentes créations musicales, comme la comédie musicale Un été 44 présentée en 2016 dans la salle parisienne Comédia[11].

Il est nommé Chevalier des arts et des Lettres en 2017[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Ben the Eye (disque sous pseudonyme)

En groupe[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Canada - Sur les traces (groupe avec Gwenn Arzel, Gildas Arzel et Jacques Veneruso)
  • 2003 : Céline Dion, 1 fille et 4 types (groupe avec Gildas Arzel, Céline Dion, Jean-Jacques Goldman et Jacques Veneruso)
  • 2007 : El Club - El club (groupe avec Gildas Arzel, Michael Jones et Christian Séguret)
  • 2010 : Invisible blue - Something real (groupe avec Brian Leedle, Cameron Fall, Étienne Franck et Renaud Garcia-Fons)

Collaborations[modifier | modifier le code]

De 1991 à 2019, Erick Benzi a collaboré, comme auteur-compositeur, avec des artistes comme Johnny Hallyday, Céline Dion, Florent Pagny, Garou, Anggun et Yannick Noah. Il a aussi participé, comme arrangeur musical, à l'enregistrement d'albums studio tels que celui de Julien Clerc : Double Enfance, et celui de Khaled : Sahra.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1997 : SOCAN Canada, chanson étrangère d'expression française la plus jouée à la radio Le temps de m'y faire et chanson étrangère la plus jouée à la radio la neige au sahara
  • 1997 : SACEM, chanson étrangère la plus jouée à la radio La neige au sahara
  • 2004 : Just Plain Folks Music Awards, Best Gospel Album pour Springfield et Best Gospel Song pour Shine

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Éric Benzi - auteur, compositeur », SACEM, (consulté le ).
  2. a et b Véronique Mortaigne, « Céline Dion. S'il suffisait d'aimer », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Chrystel Chabert, « "Tombé du camion" de Quartiers Nord : et maintenant le clip ! », France Info,‎ (lire en ligne)
  4. Sébastien Catroux, « Il fallait lui rendre sa dimension humaine », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  5. Véronique Mortaigne, « Jean-Jacques Goldman. En passant », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. Véronique Mortaigne, « Avec l'album Lorada, Johnny Hallyday repart en guerre », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. Patrick Coulomb, « Quand Marseille met Johnny en paroles et en musique », La Provence,‎ (lire en ligne)
  8. Eric Bureau, « Et Céline Dion est devenue une star… », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « Erick Benzi », sur Marseille City of Culture,
  10. Julien Chosalland, « El Club », sur laguitare.com (consulté le )
  11. « Erick Benzi fait résonner l'Histoire dans "Un été 44" dans les Bouches-du-Rhône », Var-Matin,‎ (lire en ligne)
  12. Culture.gouv.fr, « Nomination chevalier arts et lettres »,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]