Éric Quintin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eric Quintin)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quintin (homonymie).
Éric Quintin
Image illustrative de l'article Éric Quintin
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau : France français
Naissance (50 ans)
Lieu Aix-en-Provence
Poste Ailier gauche
Situation en club
Parcours junior
Saisons Club
 ?-1984 Drapeau : France Aix Université Club
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1984-? Drapeau : France SMUC Marseille
 ?-1996 Drapeau : France OM-Vitrolles
Sélections en équipe nationale **
Année(s) Équipe M. (B.)
1988-1995 Drapeau : France France 216 (277)[1]
Équipes entraînées
Année(s) Équipe Stat
 ?-2006 Drapeau : France Aix Université Club
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Éric Quintin, né le à Aix-en-Provence, est un ancien joueur international de handball évoluant au poste d'ailier gauche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à l’Aix Université Club, il rejoint en 1984[2] le Stade Marseillais Université Club qui devient ensuite l'OM Vitrolles, le meilleur club français du début des années 1990 jusqu’à sa disparition en 1996. Avec l’OM Vitrolles, il remporte deux Championnats de France en 1994 et 1996, deux Coupes de France en 1993 et 1995 et surtout la première coupe d’Europe remportée par un club français, la Coupe des coupes en 1993.

Sélectionné pour la première fois en équipe de France en 1988, il est un des joueurs pionniers du handball français actuel. Il fait partie des bronzés aux Jeux olympiques de 1992 et de ceux que l'on appelle les Barjots avec entre autres Jackson Richardson, Frédéric Volle ou encore Laurent Munier. Il devient ainsi vice-champion du monde en 1993 puis remporte le titre de champion du monde deux ans plus tard. C'est d'ailleurs en 1995 après le Mondial qu’il invente avec Munier le sandball.

Éric Quintin est aussi connu pour avoir été un joueur sanguin, son coéquipier Philippe Schaaf en fit les frais en novembre 1995 en recevant un coup de tête dans les vestiaires à la mi-temps du match France-Belgique[3]. Ce geste lui vaudra un an de suspension en équipe de France et donc sa retraite internationale après 216 sélections et 277 buts marqués puisqu'il mettra un terme à sa carrière en juin 1996.

Très influent en région Provence-Alpes-Côte d'Azur il occupe aujourd'hui la fonction de conseiller technique régional et de responsable du pôle espoir Provence-Alpes après avoir été l'entraîneur d'Aix jusqu'en 2006.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En clubs[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe de France[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste des internationaux français (jusqu'en 2002) », sur Site de l’Eurotournoi (consulté le 10 octobre 2017)
  2. « Mutations », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, no 201,‎ (lire en ligne)
  3. Jean-Louis Le Touzet, « Hand: coup de boule et de blues. Eric Quintin a «pété les plombs». Gros malaise chez les Bleus. », [[Libération (journal)|]], (consulté le 10 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notice dans une base relative au sport : Sports ReferenceVoir et modifier les données sur Wikidata