Erdeni-yin tobči

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Erdeni-yin tobči
Auteur Sagan Setsen
Pays Mongolie extérieure (ou Drapeau de la Chine (Dynastie Qing) Dynastie Qing ?)
Genre Chronique
Version originale
Langue Mongol (en mongol bichig)
Version française
Date de parution 1662

Erdeniin Tovch ou Erdeni-yin tobči (mongol : ᠬᠠᠳ ᠤᠨ
ᠦᠨᠳᠦᠰᠦᠨ ᠦ
ᠡᠷᠳᠡᠨᠢ ᠶᠢᠨ
ᠲᠣᠪᠴᠢ
, VPMC : Qadun ündüsün-ü erdeni-yin tobči, cyrillique : Хаадын үндэсний эрдэнийн товч, MNS : Khaadin undesnii erdeniin tovch, littéralement : Abrégé du trésor des khan) ou Erdeniin erkhi (Эрдэнийн эрхи, littéralement : le chapelet-trésor), parfois retranscrit Erdeni-yin erike[réf. nécessaire] est une chronique nationale mongole des Mongols orientaux (situés alors en Mongolie-Extérieure et Mongolie-Intérieure[1]) et un ensemble de lois de Mongolie, sur le contenu du XVIIe siècle.

Il est rédigé et publié en 1662 par Sagan Setsen[2]. Ce livre est donc également appelé, « Les chroniques de Sagang Sechen », en référence à son auteur.

Description[modifier | modifier le code]

Une première traduction dans les langues occidentales a été faite en allemand et publié par le missionnaire morave, Isaac Jacob Schmidt (en) en 1829[1]. Une traduction en anglais, par John Krueger (en) est appelé, « The Bejeweled Summary of the Origin of the Khan: A History of the Eastern Mongols to 1662 » (L'abrégé en-bijou-té de l'origine du Khan : Une histoire des Mongols orientaux en 1662).

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de + mn) Chungtaidschi Ssanang Ssetsen et Isaak Jakob Schmidt, « texts - Geschichte der Ost-Mongolen und ihres Fürstenhauses », dans Geschichte der Ost-Mongolen und ihres Fürstenhauses, St. Petersburg, Gedruckt bei N. Gretsch, 1779-1847 (lire en ligne) (texte en mongol et sa traduction en allemand)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]