Erdara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Erdara est un terme utilisé par les bascophones (ou euskaldunak en basque, littéralement, « ceux qui parlent basque ») pour désigner les autres langues du monde. Au Pays basque, l'erdara désigne principalement la langue française et la langue espagnole.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Erdara vient de erdi-era[1] et signifie littéralement « moitié-façon », ou avec un sens plus large, « savoir parler à moitié ». Donc cela fait référence à « celui qui ne sait pas parler le basque ».

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le terme Erdara veut littéralement dire « langue étrange ou étrangère » et n'est pas péjoratif. Erdara a donné erdaldun (« celui qui possède une langue étrange ou étrangère »), tout comme euskara a donné euskaldun (litt « celui qui possède la langue basque » )

Pour autant le concept d'erdaldun et celui d'euskaldun n'impliquent pas que la personne en question soit basque ou étrangère. En fait les bascophones appellent erdaldun un Basque qui ne parle pas euskara et euskaldun une personne d'origine non basque mais qui parle la langue basque.

Bien que l'erdara s'apparente à toutes les autres langues différentes de l'euskara, la langue basque est en contact linguistique avec le français ou l'espagnol uniquement. Ce terme est donc actuellement utilisé comme un synonyme pour désigner les deux langues, c'est-à-dire la langue espagnole dans la partie du Pays basque qui appartient à l'Espagne (Pays basque espagnol) et la langue française dans la partie qui appartient à la France (Pays basque français).

On retrouve la même notion en hébreu, où lo'azit (לועזית) désigne en principe toute autre langue que l'hébreu (de לועז, lo'ez, "étranger, non-hébreu/non-Hébreu, non-juif/non-Juif"), mais qui en pratique désigne l'alphabet latin en général et l'anglais en particulier (langue du mandat britannique sur la Palestine).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Historia de los nombres dados al pueblo vasco » de Aitzol Altuna Enzunza Galdakano (Bizkaia), Navarre

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]