Ercole Ferrata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrata.
image illustrant un sculpteur image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ercole Ferrata
Angel Ponte Sant Angelo cross.jpg

Ange portant la croix, pont Saint-Ange, Rome

Naissance
Décès
Activité

Ercole Ferrata (né en 1610 à Côme et mort le à Rome) est un sculpteur baroque italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ercole Ferrata travaille d'abord à Naples et L'Aquila avant de venir à Rome, où il arrive à la fin des années 1640, accompagné de son élève Melchiorre Cafà.

En 1647, il travaille pour le Bernin à la basilique Saint-Pierre, puis en 1653 avec Antonio Raggi sur la tombe de Pimentel dessinée par le Bernin dans la Basilique Sainte-Marie-Majeure. Ferrata a également poursuivi le travail laissé inachevé par l'Algarde à sa mort, à Saint-Nicolas de Tolentino.

Dans l'église de Sant'Agnese in Agone, on lui attribue une statue de Sainte Agnès mourante et un marbre représentant la Lapidation de sainte Émerentienne. Sur la Piazza della Minerva, il aurait exécuté l'éléphant qui porte l'obélisque.

Avec le peintre Ciro Ferri, il fut directeur de l'Académie grand-ducale à Rome, instituée en 1673 par Cosme III de Médicis[1].

Il fut le maître de Melchiorre Gafar.

Malgré sa collaboration fréquente avec le Bernin, il est plus proche du classicisme de l'Algarde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elena Fumagalli, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p. 641