Epsylon Point

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Epsylon Point
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité

Epsylon Point est un peintre et musicien français né en 1950, un des précurseurs de l'art urbain en France au début des années 1980. La particularité d'Epsylon Point est d'avoir été le pionnier du pochoir en couleur en France en 1982/1983 après avoir commencé en 1979 à bomber à mains libres dans les rues de Dijon. Epsylon Point est un artiste hors norme dont l'œuvre a influencé plusieurs générations de jeunes pochoiristes. C215 n'a pas hésité à déclarer qu'Epsylon Point est une légende vivante du street art en France. Protéiforme Epsylon est un artiste engagé aux sujets politiques et d'actualités, une œuvre authentique sans concession....

Artiste[modifier | modifier le code]

Ancien élève des beaux-arts de Dijon, d'abord photographe et performeur, il travaille avec de nombreuses techniques : affiches déchirées, tags, pochoirs sur toile ou sur mur. Ses influences sont très variées : futuristes, réalisme socialiste, peinture chinoise traditionnelle dont il a souvent utilisé les motifs dans ses pochoirs. Sa technique est basée sur des fonds très abstraits peints à main levée sur lesquels il repeint des pochoirs souvent inspirés de photos d'actualité ou de slogan politiques.

En 1985, il participe au premier rassemblement du mouvement graffiti et d'art urbain à Bondy (Île-de-France), à l'initiative des VLP, avec Miss Tic, Blek le rat, Banlieue-Banlieue, SP 38, Jef Aérosol, Nuklé-Art, Speedy Graphito, Futura 2000

En 1987, à l'occasion du 10e anniversaire du Centre Pompidou, Epsylon Point fait partie des 95 artistes réunis dans l'exposition "Free Art, l'année Beaubourg" au "Free-Time" de la rue Saint-Martin, à Paris, avec, entre autres, Robert Combas, François Boisrond, Jérôme Mesnager, Miss Tic, SP 38, Banlieue-Banlieue, Jean Starck, Ody Saban, Lolochka, Henri Schurder, Monique Peytral, Paëlla Chimicos, Daniel Baugeste, Pascal Barbe, Daniel Cueva, Rafael Gray, les VLP

« L’œil pétillant, le regard narquois. Le pochoir fait partie de sa manière de « vivre autrement » : au Moyen Âge, il aurait été troubadour. Fou de BD et fou de la rue, le pochoir a permis la rencontre de ses deux folies, pour son plus grand plaisir... Il œuvre avec sa complice la Cigne. »[1]

Expositions[modifier | modifier le code]

. Solo show LA CHOOSE GALERIE Paris (2020)[modifier | modifier le code]

Rétrospective TRUM&CO Paris (2019)[modifier | modifier le code]

  • « Self-made », Galerie Moretti & Moretti, Paris (2014)
  • « hihihihihi », Galerie Ligne 13, Paris (2012)
  • « Oh my Gode », Galerie Hubert Konrad, Paris (2012)
  • Galerie la Bohème, Deauville (2012)
  • « Totalmente a mano », Chat Noir, Paris (2011)
  • Aux Arts Citoyens, Espace des Blanc Manteaux, Paris (2006)
  • Galerie Grunspan, Paris (2006)
  • Galerie Anne Vignal, Paris (2006)
  • Galerie 59 Rivoli, Paris (2003)
  • Lézarts de la Bièvre, Paris (2003)
  • Espace Europe, Crépy-en-valois (2002)
  • Büchergilde, Gutenberg Art Club, Francfort (1999)
  • Galerie Arnaud Brument, Grand Stade de France (1998)
  • Epsylon Point à Glaz’Art, Paris (1998)
  • Galerie Sanguine, Paris (1997)
  • Cours de pochoir, Gymnasium, Kronach, Allemagne (1997)
  • « Érotiques de la vie quotidienne », Galerie Sanguine, Paris (1994)
  • « Eros et Thanatos », atelier de l’Artiste, Paris (1994)
  • « Cirque Erotic », Kunkstkabinett, Cologne (1993)
  • Galerie Sanguine, Paris (1993)
  • Hommage à Guglielmo Achille Cavellini, Galerie Espace, Turin (1992)
  • « Fête des morts (Mexique) », Anagraph, Turin (1992)
  • Institut Européen du Design, Milan (1991)
  • « Artisti in Piazza », Seravezza Italie (1991)

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • « Urban legend », Rome (2014)
  • « Stencils Bastards 3 », Starkart Exhibitions, Zurich (2014)
  • « Street Art ou l’Art se rue dans la rue », Centre culturel François Villon, Paris (2014)
  • Avec ERS, Maest, Galerie Ligne 13, Paris (2013)
  • « Requiem for a Street », Galerie Saint Laurent, Marseille (2013)
  • La Friche, Paris (2013)
  • Vitry-sur-Seine, Paris (2013)
  • Le M.U.R de l’Art fête ses 3 ans, Paris (2010)
  • Atelier Juxtapoz, Marseille (2010)
  • Espace Pierre Cardin, Paris (2010)
  • Art Meute, Galerie Ligne 13, Paris (2010)
  • 400 ml, Maison des Métallos, Paris (2008)
  • Les inattendues, Paris (2004)
  • « Les tristes », Galerie Annie Stansal, Paris (2004)
  • « Hommage a Pif Gadget », Bataclan, Paris (2004)
  • Porte ouverte du XIIIe arrondissement, avec Olivier Valézy, Paris (2002)
  • Exposition collective artistes du 92 (2002)
  • 2000 toiles pour l’an 2000, Paris (2000)
  • Porte ouverte du XXe arrondissement, Paris (2000)
  • L’art des rails, Paris (2000)
  • Schnittstelle Berlin, Kulturevent, East Side Gallery, Allemagne (1999)
  • « Alla faccia dei soldi », Village de Roland Garros, Galerie Sanguine, Paris (1996)
  • « Alla faccia dei soldi », Bourse de Paris, Galerie Sanguine, Paris (1995)
  • Braderie de l’art, Point M.Roubaix, (1994 à 2002)
  • « Comme vous émoi », chapiteau de l’École du cirque Annie Fratellini, Paris (1994)
  • Arthur Rimbaud, 1854-1891, « L’autre visage ».
    • Musée Rimbaud, Charleville-Méziers (1991).
    • Le Caveau, Charleville-Méziers (1991)
    • Théâtre d’Esch-sur-Alzette, Luyxembourg (1991)
    • Théâtre de la Louvrière, Belgique (1991)
  • Musée du Graffiti, Leipzig, Allemagne (1991)
  • Collectif Galerie Globus, Leipzig, Allemagne (1991)
  • L’art des rues en France :
    • Galerie Unterm Turm, Stuttgart, Allemagne (1989)
    • Université Kaiserlautern, Allemagne, (1989)
    • Université Trier, Allemagne (1989)
  • « Pochoir en action », Galerie Draier Verlag, Francfort, Allemagne (1988)
  • 100 ans de Beaubourg (1988)
  • Cutty Sark, Campagne pour le whisky, Agence Young and Rubicam, Paris (1988)
  • L’art des rues en France :
    • Wilhelm-Hack-Museum, Ludwigshafen, Allemagne (1988)
    • Landesmuseum, Mayence, Allemagne (1988)
    • Atrium Neue Galerie, Aachen, Allemagne (1988)
    • Galerie Unterm Turm, Stuttgart, Allemagne (1988)
    • Caveau de l’institut Chez Pierre, Mayence, Allemagne (1988)
  • « Histoires de rockers », Galerie L’Autre Rive, La Villette (1987)
  • Point Jeune, Musée des Sciences et de l’industrie de Paris, Paris (1987)
  • « Le pochoir en action », Galerie du Jour, Agnés B. Paris (1986)
  • 2eme Forum de la rock-creation, Montreuil (1986)
  • « La ruée vers l’art vers…la rue », Galerie Sainte-Claude, Paris (1985)

Musique[modifier | modifier le code]

Artiste urbain, il est le guitariste du groupe « Les araignées du soir » de 1981 à 1985.

Après 2000[modifier | modifier le code]

Epsylon Point participe au MUR en novembre 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vite fait, bien fait, Nicolas Deville, Marie-Pierre Massé, et Josiane Pinet, 1986, éditions Alternatives (ISBN 2862270504) p.18

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Deville, Marie-Pierre Massé, et Josiane Pinet, Vite fait, bien fait, éditions Alternatives, 1986 (ISBN 2862270504)
  • Samantha Longhi (préface de Thierry Froger), Epsylon point, le sang des pauvres, Critères éditions (Opus Delits) 2010 (ISBN 9782917829202)
  • Karen Brunel-Lafargue, (L’art se rue 2, 12 pionniers de l’art urbain en France. (2013), H’ARTPON éditions, 2013
  • Samantha Longhi et Benoit Maître, Paris Pochoir, Alternatives éditions, 2011
  • Juilette Rouly, photographies Brigitte Silhol et Nath Oxygen, Vitry vit le Street Art, Critères éditions, collection Urbanité, 2011
  • Daniel Cresson, Stencils History X 2004 Critères éditions, 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]